Les heures variables de travail

    En 2022, on estime que les heures de travail effectuées par environ 27 % de la population en emploi (près de 1 210 000 personnes) variaient d’une semaine à l’autre. Le taux d’heures variables de travail est toutefois en baisse; il se situait autour de 32 % en 2012.

    L’Institut de la statistique du Québec présente un nouvel indicateur de la qualité de l’emploi : les heures variables de travail. Le taux d’heures variables de travail nous fournit des informations sur l’instabilité potentielle des heures de travail chez les personnes occupant des emplois. Le fait d’effectuer des heures de travail qui varient d’une semaine à l’autre affecte les revenus d’emplois, ce qui peut susciter une forme d’insécurité financière. De plus, de telles heures variables peuvent avoir des répercussions sur la conciliation famille-emploi des parents. Toutefois, la mesure des heures variables de travail ne permet pas de distinguer celles qui sont faites sur une base volontaire de celles qui le sont sur une base involontaire.  

    Sujets connexes

    Évaluation de page
    L'information sur cette page vous a-t-elle été utile?