• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes

    Répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les entreprises du Québec en août 2020

    Cette page présente les résultats de l’Enquête canadienne sur la situation des entreprises en août 2020 pour le Québec. Celle-ci vise à mieux comprendre l’ampleur des répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les entreprises durant l’été 2020. Elle fournit notamment des renseignements sur l’ampleur des mises à pieds et des réembauches, la variation des revenus et des dépenses, l’accès aux liquidités et la capacité d’endettement, l’évolution des diverses mesures temporaires mises en place par les entreprises pour s’adapter à la pandémie ainsi que sur les attentes des entreprises pour les trois prochains mois, voire de la prochaine année.

    L’enquête a été réalisée du 15 septembre au 21 octobre 2020 par Statistique Canada en collaboration avec la Chambre de commerce du Canada.

    Faits saillants

    Situation des entreprises en matière d’emploi

    • Depuis le début de la pandémie, près des trois cinquièmes (56,9 %) des entreprises qui ont mis à pied des employés en ont réembauché au moins la moitié.
    • La majorité des entreprises (75,7 %) s’attendaient à conserver le même nombre d’employés au cours des trois mois à venir.

    Situation en matière des revenus, des liquidités et de l’endettement

    • Pour le quart (23,4 %) des entreprises, les revenus en août 2020 ont baissé de 30 % ou plus par rapport à août 2019.
    • Les deux cinquièmes (37,6 %) des entreprises ne s’attendaient pas à avoir des revenus plus élevés au cours des trois mois à venir. Près du quart (24,7 %) des entreprises ne savaient pas avec certitude à quoi s’attendre en ce qui a trait à leurs revenus au cours des trois mois à venir.
    • En août 2020, 4 entreprises sur 5 (78,4 %) n’avaient pas de problème de liquidités, mais pour la moitié (45,7 %) d’entre elles, la capacité de s’endetter davantage était limitée.
    • Le cinquième (18,1 %) des entreprises s’attendaient à augmenter leurs prix au cours des trois mois à venir.
    • Pour le tiers (31,2 %) des entreprises, la poursuite des activités avec leurs revenus et dépenses actuels au cours des mois à venir semblait menacée. Près du cinquième (17,4 %) ont indiqué qu’elles ne pourraient pas continuer leurs activités pendant plus de six mois avec leurs revenus et dépenses actuels.

    Mesures offertes aux employés

    • Plus de 2 entreprises sur 3 (67,2 %) ont offert ou envisageaient d’offrir des mesures spéciales aux parents employés (p. ex. modifier leur horaire, télétravailler, passer à temps partiel, etc.)
    • Le télétravail ou le travail à distance était toujours en expansion au mois d’août 2020. Parmi les 37,2 % entreprises pour lesquelles le télétravail ou le travail à distance était une possibilité pour leurs employés, plus du quart (27,1 %) ont indiqué que la totalité (100 %) de leur effectif était en télétravail ou travaillait à distance en date du 31 août 2020.
    • Après la pandémie de COVID-19, plusieurs mesures pourraient être adoptées de façon permanente par les entreprises, notamment l’accroissement de la capacité de vente en ligne (44,3 %), la mise en place d’options de livraison ou de ramassage sans contact (42,6 %), etc.

    Près des trois cinquièmes des entreprises qui ont mis à pied des employés depuis le début de la pandémie de COVID-19 en ont réembauché au moins la moitié

    Près des deux cinquièmes (38,7 %) des entreprises ont mis à pied au moins un employé depuis le début de la pandémie. Parmi celles-ci, environ les deux tiers (65,3 %) ont mis à pied au moins la moitié de leur personnel. En outre, près des trois cinquièmes (56,9 %) des entreprises qui ont mis à pied des employés ont réembauché au moins la moitié de ces derniers (figure 1).

    Plus des trois quarts des entreprises de la construction (82,5 %), des arts, des spectacles et des loisirs (81,0 %) et de l’extraction minière, l’exploitation en carrière, et l’extraction de pétrole et de gaz (76,7 %) ont mis à pied au moins la moitié de leurs employés depuis le début de la pandémie. Toutefois, une proportion semblable des entreprises de l’extraction minière, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz (88,7 %) et des services de soins de santé et d’assistance sociale (77,6 %) ont réembauché au moins la moitié des employés qu’elles avaient mis à pied.

    Figure 1 – Proportion des entreprises qui ont procédé à des mises à pied d’employés depuis le début de la pandémie de COVID-19, importance de ces mises à pied et importance des réembauches, selon le secteur d’activité, Québec, août 2020

    Proportion des entreprises qui ont procédé à des mises à pied d’employés depuis le début de la pandémie de COVID-19, importance de ces mises à pied et importance des réembauches, selon le secteur d’activité, Québec, août 2020

    Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, août 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

    La majorité des entreprises s’attendaient à conserver le même nombre d’employés au cours des trois mois à venir

    Plus des trois quarts (75,7 %) des entreprises s’attendaient à conserver le même nombre d’employés au cours des trois mois à venir, c’est-à-dire de septembre à novembre (figure 2). Par contre, plus du dixième (10,8 %) s’attendaient à ce que ce nombre diminue. Très peu d’entre elles (6,5 %) s’attendaient à ce que ce nombre augmente.

    Les plus fortes baisses d’emplois étaient attendues au sein des entreprises du secteur des arts, des spectacles et des loisirs (23,4 %), de celui des services de l’hébergement et de la restauration (21,8 %), et de celui de l’extraction minière, l’exploitation en carrière, et l’extraction de pétrole et de gaz (21,4 %).

    Presque autant d’entreprises de 100 employés ou plus s’attendaient à ce que l’emploi baisse (17,1 %) ou augmente (15,5 %).

    Figure 2 – Attentes eu égard à l'évolution de l'emploi au cours des trois mois suivant août 2020, selon le secteur d’activité et la taille, Québec, août 2020

    Attentes eu égard à l'évolution de l'emploi au cours des trois mois suivant août 2020, selon le secteur d’activité et la taille, Québec, août 2020

    Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, août 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

    Pour le quart des entreprises, les revenus en août 2020 ont fortement baissé par rapport à août 2019

    Près du quart (23,4 %) des entreprises ont indiqué que leurs revenus avaient baissé de 30 % ou plus en août 2020 par rapport à août 2019 (figure 3). Pour plus du dixième (12,3 %) des entreprises, cette baisse atteint la moitié des revenus, voire la dépasse.

    Les secteurs les plus touchés sont ceux des arts, des spectacles et des loisirs (50,0 %), des services d’hébergement et de restauration (35,3 %) et de l’industrie de l’information et l’industrie culturelle (34,7 %) dont les revenus ont fondu de 30 % ou plus.

    Les deux cinquièmes des entreprises ne s’attendaient pas à des revenus plus élevés au cours des trois mois à venir

    Bon nombre d’entreprises (37,6 %) ne s’attendaient pas à des revenus plus élevés au cours des trois mois à venir par rapport aux trois mois précédents (figure 3). C’est le cas notamment de près des trois cinquièmes des entreprises du secteur des services d’hébergement et de restauration (63,0 %) et du secteur des arts, des spectacles et des loisirs (57,1 %).

    Près du quart (24,7 %) des entreprises ne savaient pas avec certitude à quoi s’attendre en ce qui a trait à leurs revenus au cours des trois mois à venir. Plus de 3 entreprises sur 10 des secteurs de la finance et des assurances (37,7 %), du commerce de gros (30,3 %), de la construction (30,2 %) et du transport et de l’entreposage (30,2 %) se trouvaient dans cette situation.

    Figure 3 – Évolution des revenus de l'entreprise en août 2020 par rapport à août 2019, des mois de septembre 2020 à novembre 2020 par rapport aux mois de juin 2020 à août 2020, selon le secteur d’activité, Québec, août 2020

    Évolution des revenus de l'entreprise en août 2020 par rapport à août 2019, des mois de septembre 2020 à novembre 2020 par rapport aux mois de juin 2020 à août 2020, selon le secteur d’activité, Québec, août 2020

    Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, août 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

    Pas de problème de liquidités pour 4 entreprises sur 5, mais pour la moitié d’entre elles la capacité de s’endetter davantage était limitée

    Au mois d’août 2020, 78,4 % des entreprises affirmaient avoir les liquidités nécessaires à leur exploitation (figure 4). Cette proportion dépasse d’ailleurs 90 % dans le secteur des services immobiliers, des services de location et de location à bail (94,0 %) et dans celui de la finance et des assurances (93,0 %). Toutefois, elle était de seulement 65,8 % dans le secteur des services d’hébergement et de restauration.

    Par contre, près de la moitié (45,7 %) des entreprises ont indiqué qu’elles n’avaient pas la capacité de s’endetter davantage et un peu moins du cinquième (15,7 %) des entreprises n’étaient pas en mesure d’indiquer si elles avaient cette capacité ou non. Dans le secteur de l’extraction minière, de l’exploitation de carrière et de l’extraction de pétrole et de gaz, 2 entreprises sur 5 (38,4 %) ne pouvaient pas indiquer si elles avaient cette capacité ou non. Près de 3 entreprises de 100 employés ou plus sur 10 (28,1 %) se trouvaient aussi dans cette situation.

    Figure 4 – Accès aux liquidités et capacité de s’endetter des entreprises, selon le secteur d’activité et la taille, Québec, août 2020

    Accès aux liquidités et capacité de s’endetter des entreprises, selon le secteur d’activité et la taille, Québec, août 2020

    Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, août 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

    Le cinquième des entreprises s’attendaient à augmenter leurs prix au cours des trois mois à venir

    En août 2020, 18,1 % des entreprises s’attendaient à augmenter leurs prix au cours des trois mois suivants (figure 5). Cette proportion avoisine la moitié des entreprises dans le secteur du commerce de détail (46,9 %) et dépasse le tiers dans celui des services administratifs, de soutien, de gestion des déchets et d’assainissement (35,4 %) et dans celui de la construction (35,3 %).

    Par contre, plus de la moitié des entreprises (52,5 %) s’attendaient à ce que les prix restent à peu près les mêmes. Très peu d’entreprises (5,0 %) anticipaient une baisse de prix, mais la proportion dépasse exceptionnellement le dixième des entreprises dans le secteur du transport et de l’entreposage (12,6 %) et dans celui des services professionnels, scientifiques et techniques (10,1 %).

    Figure 5 – Proportion des entreprises qui s'attendent à augmenter les prix facturés aux clients au cours des trois prochains mois, selon le secteur d’activité, Québec, août 2020

    Proportion des entreprises qui s'attendent à augmenter les prix facturés aux clients au cours des trois prochains mois, selon le secteur d’activité, Québec, août 2020

    Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, août 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

    Pour le tiers des entreprises, la poursuite des activités au cours des prochains mois semble menacée

    En août 2020, près du tiers (31,2 %) des entreprises ont déclaré ne pas savoir pendant combien de temps elles pourraient poursuivre leurs activités avec leurs revenus et dépenses actuels avant de devoir envisager d’autres mesures relatives au personnel, la fermeture ou la faillite.

    Un peu moins du cinquième (17,4 %) des entreprises ont indiqué qu’elles ne pourraient pas continuer leurs activités plus de six mois avec leurs revenus et dépenses actuels. Deux entreprises sur cinq du secteur des arts, des spectacles et des loisirs (38,8 %) et de celui des services d’hébergement et de restauration (35,9 %) se trouvent dans cette situation.

    Très peu d’entreprises (4,4 %) envisageaient la faillite, mais cette proportion dépasse exceptionnellement le dixième des entreprises dans le secteur des services d’hébergement et de restauration (11,8 %) et dans celui des arts, des spectacles et des loisirs (11,6 %).

    Figure 6 – Proportion des entreprises envisageant de faire faillite ou de fermer leurs portes en raison de la pandémie de COVID-19 et de celles qui ne pourront pas continuer à mener leurs activités au niveau actuel des revenus et dépenses au-delà de six mois, selon le secteur d’activité et la taille, Québec, août 2020

    Proportion des entreprises envisageant de faire faillite ou de fermer leurs portes en raison de la pandémie de COVID-19 et de celles qui ne pourront pas continuer à mener leurs activités au niveau actuel des revenus et dépenses au-delà de six mois, selon le secteur d’activité et la taille, Québec, août 2020

    Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, août 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

    Plus de deux entreprises sur trois ont offert ou envisageaient d’offrir des mesures spéciales aux employés qui ont des enfants

    En août 2020, 67,2 % des entreprises où il était impossible d’effectuer toutes les tâches selon un horaire flexible ou qui se trouvaient dans une région où les écoles et les garderies n’auraient pas un horaire normal à l’automne ont offert ou comptaient offrir des mesures spéciales aux parents employés (figure 7). Certaines entreprises ont notamment permis aux parents employés de modifier leur horaire (39,1 %), de faire du télétravail ou du travail à distance (26,8 %), de passer à temps partiel de façon temporaire ou limitée (18,0 %) ou de bénéficier d’un congé prolongé avec ou sans solde (16,8 %).

    Figure 7 – Mesures offertes ou pouvant être offertes aux parents employés par les entreprises dont toutes les tâches ne peuvent pas être effectuées selon un horaire flexible ou se trouvant dans une région où les écoles et les garderies n'auraient pas un horaire normal à l'automne, Québec, août 2020

    Mesures offertes ou pouvant être offertes aux parents employés par les entreprises dont toutes les tâches ne peuvent pas être effectuées selon un horaire flexible ou se trouvant dans une région où les écoles et les garderies n'auraient pas un horaire normal à l'automne, Québec, août 2020

    Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, août 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

    Le télétravail ou le travail à distance était toujours en expansion au mois d’août 2020

    Plus du tiers (37,2 %) des entreprises ont déclaré que le télétravail ou le travail à distance était une possibilité pour leurs employés (figure 8). Parmi ces entreprises, plus du quart (27,1 %) ont indiqué que la totalité (100 %) de leur effectif était en télétravail ou travaillait à distance en date du 31 août 2020. Une fois la pandémie terminée, 13,7 % des entreprises prévoient que la totalité (100 %) de leur effectif continuera de travailler principalement en faisant du télétravail ou du travail à distance. Cette dernière proportion dépasse le cinquième (22,3 %) pour les entreprises de 1 à 4 employés.

    Pour ce qui est des entreprises ayant indiqué que le télétravail pourrait être une option permanente pour leur effectif, plus du quart (29,9 %) ont déclaré qu’il était probable ou très probable qu’elles offrent la possibilité de faire du télétravail ou de travailler à distance de façon permanente à un plus grand nombre d’employés une fois la pandémie terminée, tandis que 9,3 % ont déclaré qu’il était probable ou très probable qu’elles l’exigent.

    Figure 8 – Proportion des entreprises dont 100 % de l’effectif télétravaillait ou travaillait à distance en date du 31 août 2020 et proportion de celles pour qui cette pratique continuera après la pandémie de COVID-19, selon le secteur d’activité et la taille, Québec, août 2020

    Proportion des entreprises dont 100 % de l’effectif télétravaillait ou travaillait à distance en date du 31 août 2020 et proportion de celles pour qui cette pratique continuera après la pandémie de COVID-19, selon le secteur d’activité et la taille, Québec, août 2020

    Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, août 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

    Figure 9 – Forte probabilité (probable ou très probable) que l'entreprise adopte de façon permanente diverses mesures en lien avec le télétravail une fois la pandémie de COVID-19 terminée, selon le secteur d’activité et la taille, Québec, août 2020

    Forte probabilité (probable ou très probable) que l'entreprise adopte de façon permanente diverses mesures en lien avec le télétravail une fois la pandémie de COVID-19 terminée, selon le secteur d’activité et la taille, Québec, août 2020

    Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, août 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

    Après la pandémie de COVID-19, plusieurs mesures pourraient être adoptées de façon permanente par les entreprises

    Une fois la pandémie terminée, plus de 2 entreprises sur 5 prévoient d’accroître leur capacité de vente en ligne (44,3 %) ou d’offrir plus d’options de livraison ou de ramassage sans contact (42,6 %) (figure 10). À titre illustratif, au cours des trois mois à venir, pour fournir des biens ou des services à plus de clients, environ 3 entreprises sur 10 comptaient augmenter l’utilisation d’un site Web externe, d’une plateforme, d’une application ou d’un marché en ligne qui ne leur appartient pas (32,8 %), d’un compte sur les médias sociaux (27,9 %) ou de leur site Web d’entreprise (27,2 %) (figure 11).

    Parmi d’autres mesures permanentes, 3 entreprises sur 10 envisageaient de réaménager le lieu de travail pour accroître la distance entre les employés (32,8 %), d’augmenter l’infrastructure de technologie informatique pour supporter le télétravail (29,3 %) ou de faire des investissements pour améliorer la sécurité des systèmes de télétravail (28,9 %) (figure 10).

    Figure 10 – Mesures qui pourraient être adoptées de façon permanente par les entreprises une fois la pandémie de COVID-19 terminée, Québec, août 2020

    Mesures qui pourraient être adoptées de façon permanente par les entreprises une fois la pandémie de COVID-19 terminée, Québec, août 2020

    Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, août 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

    Figure 11 – Mesure dans laquelle diverses méthodes utilisées pour fournir des biens ou des services à des clients devraient changer au cours des trois prochains mois, Québec, août 2020

    Mesure dans laquelle diverses méthodes utilisées pour fournir des biens ou des services à des clients devraient changer au cours des trois prochains mois, Québec, août 2020

    Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, août 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

    À propos de l’enquête

    Les données analysées proviennent de la troisième édition de l’Enquête canadienne sur la situation des entreprises (ECSE), réalisée par Statistique Canada en collaboration avec la Chambre de commerce du Canada du 15 septembre au 21 octobre 2020. À l’instar de la seconde édition, celle-ci est fondée sur une approche probabiliste et porte seulement sur les entreprises avec employés. La participation à l’enquête est volontaire et un questionnaire électronique a été utilisé. Pour le Québec, les résultats présentés ci-dessus sont basés sur les réponses de 1 882 entreprises.

    Il est possible de consulter des tableaux détaillés pour le Québec à l’adresse https://statistique.quebec.ca/fr/fichier/excel-repercussions-de-la-pandemie-de-covid-19-sur-les-entreprises-du-quebec-en-aout-2020.xlsx. Les résultats sont présentés selon l’industrie, la tranche d’effectif de l’entreprise, le type d’entreprise, l’âge de l’entreprise, le type de propriétaire majoritaire et le type d’activité commerciale.

    Pour avoir plus d’information sur la troisième édition de l’enquête (août 2020), veuillez consulter le www23.statcan.gc.ca/imdb/p2SV_f.pl?Function=getSurvey&SDDS=5318. Vous y trouverez le questionnaire utilisé, les définitions et les sources de données consultées.