Québec drapeau
Institut de la statistique du Québec
Institut de la statistique du Québec
  • Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes

    Observatoire de la culture et des communications du Québec

    Mission

    L'Observatoire de la culture et des communications du Québec a pour mission de produire et de diffuser de l’information statistique sur le secteur de la culture au Québec, afin de répondre aux besoins des organismes gouvernementaux, des organisations et des associations qui interviennent dans le secteur, de même qu’aux besoins des chercheurs et des personnes qui s’intéressent aux divers domaines de la culture.

    L’Observatoire produit entre autres des statistiques :

    • sur les travailleurs et les emplois en culture;
    • sur les ventes de livres et d’enregistrements musicaux;
    • sur la fréquentation des spectacles, des musées et des cinémas;
    • sur les dépenses en culture du gouvernement et des municipalités;
    • sur les bibliothèques publiques, etc.

    L’Observatoire réalise aussi des études statistiques sur différents sujets tels que l’économie de la culture, les pratiques culturelles des individus, les entreprises et organismes culturels, etc.

    Les travaux de l’Observatoire permettent ainsi de documenter, sur le plan statistique, l'importance et le rôle de la culture dans la société québécoise.

    Structure de fonctionnement

    Différents comités permettent d’orienter l’action de l’Observatoire.

    Le comité des partenaires financiers

    Cinq organismes publics ont conclu une entente pour assurer le fonctionnement de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec : l’Institut de la statistique du Québec, le ministère de la Culture et des Communications, le Conseil des arts et des lettres du Québec, la Société de développement des entreprises culturelles et Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

    Ces cinq partenaires financiers sont réunis au sein d’un comité qui a pour rôle de dégager une vision d’ensemble des mandats de l’Observatoire; de déterminer les objectifs poursuivis dans la planification triennale; d’analyser les recommandations faites à l’Institut de la statistique du Québec par le comité de concertation de l’Observatoire; de proposer des projets et enfin d’approuver la planification et le bilan annuel de l’Observatoire.

    Les comités consultatifs sectoriels

    Les comités consultatifs sectoriels formulent, relativement à leur domaine culturel respectif, des recommandations quant aux travaux de l’Observatoire; ils donnent des avis sur les questions à analyser, les enjeux, l'information à colliger.

    Les comités consultatifs sectoriels sont au nombre de sept :

    • le comité sur les arts visuels, les métiers d'art et les arts médiatiques;
    • le comité sur le cinéma, l'audiovisuel et la radiodiffusion;
    • le comité sur l’enregistrement sonore et les arts de la scène;
    • le comité sur le livre, la littérature et les bibliothèques;
    • le comité sur le patrimoine, les institutions muséales et les archives;
    • le comité sur les municipalités et des administrations locales;
    • le comité sur la recherche universitaire.

    Le comité de concertation

    Le comité de concertation propose des orientations à privilégier et formule, à l’intention de l’Institut de la statistique du Québec, des avis sur la planification et la programmation des travaux de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec. Le comité de concertation est constitué de huit membres, soit les présidents de chacun des sept comités consultatifs sectoriels et le directeur ou la directrice de l’Observatoire.

    Avis aux établissements culturels

    L’Observatoire de la culture et des communications du Québec fait partie de l’Institut de la statistique du Québec, agence statistique officielle du Québec. L’Observatoire est donc régi par la Loi sur l’Institut de la statistique du Québec, ce qui lui procure certains avantages :

    • pouvoir légal d’enquête,
    • accès à des données produites par d’autres entités,
    • confidentialité garantie aux répondants.

    Pour mener certains de ses projets, l’Observatoire utilise des données administratives provenant de Revenu Québec et portant sur les établissements culturels du Québec. Ces données servent à compléter les données recueillies par voie d’enquête et à produire ainsi des estimations statistiques. Dans ce genre de projets comme dans tous ceux de l’Observatoire, seuls des résultats agrégés sont rendus publics. En aucun cas les données administratives utilisées par l’Observatoire ne sont transmises à d’autres ministères ou organismes.

    L’Observatoire a conclu avec Revenu Québec une entente approuvée par la Commission d’accès à l’information. Cette entente prévoit l’application de règles sévères et de mécanismes rigoureux, par exemple la destruction des données une fois le projet terminé, pour garantir la plus stricte confidentialité de l’information consultée par l’Observatoire.

    Production statistique de l'Observatoire