• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes

    Quelques rappels concernant les moyennes mobiles sur trois mois (MM3M)

    Les statistiques du marché du travail de l’Enquête sur la population active reposent sur des estimations sujettes à une variabilité d’échantillonnage qui est d’autant plus grande que le domaine étudié est petit. C’est ce qui explique que les estimations mensuelles des régions administratives ou encore celles des secteurs d’activité détaillés du Québec comportent de grandes fluctuations aléatoires. Afin de réduire cette variabilité, on présente les estimations de ces séries chronologiques sous la forme de MM3M. Par exemple, l’estimation de l’emploi du mois de mars en MM3M correspond à la moyenne simple de l’emploi des mois de janvier, février et mars. Cette manière de procéder permet de lisser la série chronologique mensuelle, c’est-à-dire d’atténuer les fluctuations irrégulières tout en conservant la tendance sous-jacente. Consultez les notes méthodologiques pour l'Enquête sur la population active ci-dessous pour en savoir plus.