Nous éprouvons actuellement des problèmes techniques intermittents pour l’affichage de certains contenus. Nous travaillons à trouver une solution dans les meilleurs délais. Merci de votre compréhension!

    Retour au document

    Portrait des personnes issues de minorités visibles sur le marché du travail au Québec en 2021 – Un aperçu

    Diffusion : 18 juillet 2023

    Principales caractéristiques des personnes issues de minorités visibles au Québec

    Entre 2001 et 2021, le nombre de per­sonnes issues de minorités visibles a crû de 590 000 dans la tranche d’âge des 15 à 64 ans. Durant la même période, le nombre de personnes non issues de minorités visibles a décru de l’ordre de 225 000.

    La part des personnes issues de mino­rités visibles dans la population québé­coise âgée de 15 à 64 ans a augmenté de plus du double en 20 ans : elle est passée d’environ 7 % en 2001 à près de 18 % en 2021.

    En 2021, au Québec, 90 % des personnes issues de minorités visibles étaient soit noires (30 %), arabes ou asiatiques occiden­tales (24 %), latino-américaines (14 %), sud-asiatiques (10 %) ou chinoises (9 %).

    Répartition de la population issue de minorités visibles selon la minorité visible d'appartenance, 15-64 ans, Québec, 2001 et 2021

    Note
    Comprend les résidents non permanents (RNP).

    Sources
    Pour 2021, Statistique Canada, Tableau 98-10-0430-01 – Plus haut niveau de scolarité, selon le principal domaine d’études, la minorité visible et le statut d’immigrant : Canada, provinces et territoires, régions métropolitaines de recensement et agglomérations de recensement y compris les parties, [En ligne]. [www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=9810043001]. Adapté par l'Institut de la statistique du Québec.

    Pour 2001, Statistique Canada, Tableau 97F0010XCB2001045 – Certaines caractéristiques de la scolarité, groupes d'âge, sexe et groupes de minorités visibles pour la population de 15 ans et plus, pour le Canada, les provinces, les territoires et les régions métropolitaines de recensement, [En ligne]. [www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/97F0010X2001045]. Adapté par l'Institut de la statistique du Québec.

     

    Langue maternelle

    Environ 66 % des personnes issues de minorités visibles âgées de 15 à 64 ans ont indiqué avoir une langue maternelle autre que le français ou l’anglais. Cette part dépasse les 90 % chez les per­sonnes latino-américaines et se situe autour de 80 % chez les personnes chinoises, sud-asiatiques et arabes.

    Scolarité

    Environ 35 % des personnes issues de minorités visibles âgées de 15 à 64 ans ont fait des études universitaires (bac­calauréat et plus). Cette proportion des­cend à environ 24 % chez les personnes non issues de minorités visibles.

    Répartition de la population selon le groupe d'appartenance et le plus haut niveau d'études atteint, 15-64 ans, Québec, 2021

    * Comprend la formation universitaire inférieure au baccalauréat.
    Note
    Comprend les résidents non permanents (RNP).

    Source
    Statistique Canada, Tableau 98-10-0430-01 – Plus haut niveau de scolarité, selon le principal domaine d’études, la minorité visible et le statut d’immigrant : Canada, provinces et territoires, régions métropolitaines de recensement et agglomérations de recensement y compris les partie s, [En ligne]. [www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=9810043001]. Adapté par l'Institut de la statistique du Québec.

    Participation au marché du travail des personnes issues de minorités visibles

    Dans la population de 15 à 64 ans, le taux d’emploi chez les personnes is­sues de minorités visibles se situe à environ 68,0 %, comparativement à en­viron 74,9 % chez les personnes non is­sues de de minorités visibles. Un écart de l’ordre de 7 points est noté entre les deux groupes. Celui-ci atteint près de 15 points dans le cas des personnes chinoises et est d’environ 10 points chez les personnes arabes et sud-asiatiques.

    Résultats pour les 25-64 ans, soit celles qui sont les plus suscep­tibles d’avoir le travail comme activité principale

    Différences entre les femmes et les hommes

    Le taux d’emploi des femmes et des hommes noirs (res­pectivement 76,5 % et 81,2 %) est en légère avance par rapport à celui des femmes et des hommes qui ne sont pas issus de minorités visibles (respective­ment 75,3 % et 79,7 %).

    Le taux d’emploi des hommes est systémati­quement supérieur à celui des femmes, peu importe le groupe. Les écarts les plus marqués sont notés chez les per­sonnes arabes (17 points d’écart) et les personnes sud-asiatiques (18 points d’écart). Chez les personnes non issues de minorités visibles, l’écart entre les sexes est d’environ 4 points.

    Scolarité

    Les taux d’emploi des personnes issues de minorités visibles détenant une forma­tion postsecondaire se situent entre 67 % (personnes chinoises) et 81 % (personnes noires). En comparaison, dans le reste de la popula­tion, le taux d’emploi des personnes ayant ce niveau d’études est de l’ordre de 81 %.

    Comparaisons avec l’Ontario et la Colombie-Britannique

    Le taux d’emploi des personnes issues de minorités visibles vivant au Québec (73,6 %) est supérieur au taux de celles vivant en Ontario (70,1 %), mais semblable au taux de celles vivant en Colombie-Britannique (73,8 %). Le taux d’emploi observé au Québec chez les personnes noires (78,8 %), chez les personnes arabes (70,8 %) et chez les personnes latino-américaines (76,2 %) sont plus élevés que ceux observés en Ontario (respectivement 68,8 %, 57,4 % et 71,4 %)

    Les personnes de 25 à 64 ans issues de minorités visibles ont un taux de chô­mage plus faible au Québec qu’en Ontario. Seules les personnes chinoises et sud-asiatiques sont dans la situation inverse. En Colombie-Britannique, ces deux groupes affichent aussi un taux de chômage plus faible qu’au Québec. L’écart est particu­lièrement prononcé chez les personnes sud-asiatiques (environ 5 points).

    Graphique

    Période d’immigration

    L’écart entre le taux d’emploi des personnes issues de minorités visibles et celui des personnes n’étant pas issues de minorités visibles est généralement plus prononcé chez les personnes qui ont immigré récemment que chez celles qui se sont établies au Québec il y a plus longtemps.

    Taux d’emploi des personnes immigrantes issues ou non de minorités visibles, selon le moment où elles ont immigré, 25-64 ans, Québec

      Personnes immigrantes issues de minorités visibles Personnes immigrantes n’étant pas issues de minorités visibles
    Immigration entre 2016 et 2021 67,3 % 77,4 %
    Immigration entre 2001 et 2010 76,1 % 83,8 %
    Immigration entre 1991 et 2000 72,1 % 77,3 %
    Immigration avant 1980 69,1 % 67,1 %


    Sources
    Statistique Canada, Recensement de la population 2021. Adapté par l'Institut de la statistique du Québec.

    Par ailleurs, chez les personnes non immigrantes, le taux d’emploi des personnes issues de minorités visibles (78 %) est semblable à celui de celles n’étant pas issues de minorités visibles (77 %).

    Revenu moyen d’emploi des personnes issues de minorités visibles âgées de 25 à 64 ans

    En 2019, le revenu d’emploi moyen de l’ensemble des personnes issues de minorités vi­sibles s’élevait à environ 43 840 $ alors que le revenu d’emploi moyen dans le reste de la population se situait à environ 56 350 $.

    L’écart entre les deux groupes est de l’ordre de 22 %, il était d’environ 28 % en 2015. Toutes les minorités visibles ont connu une réduction de leur écart avec le reste de la population, en particulier chez les personne arabes (écart passant de 31 % à 15 %).

    Différences entre les femmes et les hommes

    En 2019, le revenu d’emploi moyen des personnes issues des minorités visibles se fixait à environ 37 800 $ chez les femmes et à 49 800 $ chez les hommes.

    Chez les femmes, l’écart de revenu avec le reste de la population se situe à environ 21 % et chez les hommes, à environ 23 %.

    Selon le groupe d’appartenance

    Le revenu d’emploi moyen des personnes is­sues de minorités visibles allait d’en­viron 41 800 $ (personnes noires) à environ 47 700 $ (personnes arabes). L’écart observé avec les personnes non issues de minorités visibles va d’environ 15 % (personnes arabes) à environ 26 % (per­sonnes noires).

    Revenu moyen d’emploi en 2019 selon le groupe d’appartenance, résultats selon le genre, Québec, 25-64 ans, 2021

      Total  Femmes+ Hommes+
      $
    Ensemble de la population 54 550 46 240 62 600
    Population non issue de minorités visibles 56 350 47 680 64 700
    Population issue de minorités visibles 43 840 37 800 49 800
    Noire 41 800 38 680 45 120
    Arabe 47 680 36 360 56 100
    Latino-Américaine 42 400 36 520 48 400
    Chinoise 45 400 40 600 51 200
    Sud-Asiatique 44 000 36 400 50 200
      %
    Écart (minorités visibiles - reste de la population)
    Population issue de minorités visibles –⁠ 22,2 –⁠ 20,7 –⁠ 23,0  
    Noire –⁠ 25,8 –⁠ 18,9 –⁠ 30,3  
    Arabe –⁠ 15,4 –⁠ 23,7 –⁠ 13,3 *
    Latino-Américaine –⁠ 24,8 –⁠ 23,4 –⁠ 25,2  
    Chinoise –⁠ 19,4 –⁠ 14,8 –⁠ 20,9  
    Sud-Asiatique –⁠ 21,9 –⁠ 23,7 –⁠ 22,4  


    * Écart non significatif au seuil de 0,05.

    Notes
    Les catégories « Femmes+ » et « Hommes+ » indiquent que les personnes non binaires, soit celles qui ne s’identifient pas exclusivement comme un homme ou une femme, ont été réparties entre les femmes et les hommes.
    Les données sont exprimées en dollars constant de 2020 (IPC de 2020) et sont arrondies à la dizaine près.
    Comprend les résidents non permanents (RNP)

    Sources
    Statistique Canada, Tableau 98-10-0439-01 – Statistiques du revenu d’emploi, selon la minorité visible, le plus haut niveau de scolarité, le statut d’immigrant et l’année de revenu : Canada, provinces et territoires, régions métropolitaines de recensement et agglomérations de recensement y compris les parties, [En ligne]. [www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=9810043901]. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec

    Scolarité

    Le revenu d’emploi moyen en 2019 chez les per­sonnes issues de minorités visibles varie entre 27 800 $ (pour les personnes sans DES) et environ 56 200 $ (pour les personnes ayant des études universitaires corres­pondant au baccalauréat ou plus).

    En comparaison, pour ces deux mêmes groupes, le revenu d’emploi des per­sonnes non issues de minorités visibles va de 36 500 $ (pour les personnes sans DES) à 78 500 $ (pour les personnes ayant un baccalauréat ou plus). L’écart de revenu d’emploi entre les personnes issues de minorités visibles et le reste de la population se fixe donc à 24 % chez les personnes sans DES, mais grimpe à 28 % chez les personnes qui détiennent un baccalauréat ou un ni­veau universitaire plus élevé.

     

    Évaluation de page
    L'information sur cette page vous a-t-elle été utile?