• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes
    Tous les communiqués

    Décennie 2010 : croissance salariale réelle de 5 % pour les employés de l’administration québécoise

    Montréal, le 13 septembre 2022. – Le salaire annuel moyen des employés de l’administration québécoise (fonction publique québécoise, réseaux publics de l’éducation et de la santé et des services sociaux) a progressé de 5,2 % entre 2009-2010 et 2019-2020 en considérant l’évolution de l’indice des prix à la consommation (IPC); le salaire moyen est passé de 58 798 $ à 61 835 $ en dollars constants de 2019-2020. C’est ce que révèle, entre autres, l’Étude sur l’évolution du pouvoir d’achat des salariés de l’administration québécoise durant la décennie 2010, rendue publique aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec.

    En ajoutant au salaire la rémunération pour les heures supplémentaires et les primes, la croissance réelle atteint presque 9,0 % pour la même période. L'augmentation du coût global de la rémunération, c’est-à-dire lorsque l’on tient compte à la fois du salaire, de la rémunération des heures supplémentaires et des primes, et des avantages sociaux, s’établit à 10,1 %, en termes réels. Pour sa part, la croissance du coût global de la rémunération en dollars courants s’élève à 27,6 % pour cette décennie.

    Coût global selon les composantes, administration québécoise1, 2009-2010 et 2019-2020


    Élément de rémunération 2009-2010 2019-2020 Croissance
     
      $ constants2 %

    Salaire 58 798 61 835 5,2
    Salaire plus rémunération supplémentaire et primes 62 111 67 491 8,7
    Coût global de la rémunération3 73 386 80 792 10,1

    1. Inclut la fonction publique québécoise et les réseaux publics de l’éducation et de la santé et des services sociaux.
    2. Obtenu en tenant compte de l’inflation. L’IPC est calculé à partir des moyennes mensuelles du mois de juillet au mois de juin (2019-2020 = 100). Ce choix a été déterminé par la période de référence des données sur la rémunération dans l’administration québécoise. La croissance de l’IPC entre 2009-2010 et 2019-2020 a été de 15,9 %.
    3. Somme des composantes « Salaire », « Rémunération supplémentaire et primes » et « Avantages sociaux ».

    Source : Secrétariat du Conseil du trésor du Québec. Compilation : Institut de la statistique du Québec.

    Le rapport présente également des résultats pour 11 catégories d’emplois. Tout comme pour l’ensemble des employés de l’administration québécoise, la croissance réelle du coût global pour chaque catégorie est positive durant la décennie 2010. Les hausses varient entre 5,4 % pour les techniciens et les employés de bureau et 19,6 % pour les infirmières auxiliaires.

    Comparaison avec l’ensemble des employés du Québec

    L’étude compare aussi la rémunération des employés de l’administration québécoise avec celle de l’ensemble des employés du Québec. De 2009 à 2019, les salaires et traitements de l’ensemble des employés du Québec, c’est-à-dire les salaires, les bonis et les autres montants forfaitaires, ont connu une croissance réelle de 10,4 %. Au cours de la même période, c’est plutôt une hausse de 8,7 % qui est observée dans l’administration québécoise.

    En ajoutant les avantages sociaux aux salaires et traitements, la croissance réelle de la rémunération totale, au cours de la décennie 2010, grimpe à un peu plus de 12 % pour l’ensemble des employés du Québec; c’est environ deux points de pourcentage de plus que dans l’administration québécoise.

    Croissance réelle de la rémunération, ensemble du Québec1 et administration québécoise2, 2009-2010 et 2019-20203


    Ensemble du Québec1   Administration québécoise2

     
    Salaires et traitements4 Rémunération totale4   Salaire plus rémunération
    supplémentaire et primes4
    Coût global
    de la rémunération4

    %

    10,4 12,4   8,7 10,1

    1. Ensemble des travailleurs québécois de 15 ans et plus, sauf ceux qui sont indépendants, tels que les professionnels, les propriétaires d’entreprises individuelles, les agriculteurs et les militaires.
    2. Inclut la fonction publique québécoise et les réseaux publics de l’éducation et de la santé et des services sociaux.
    3. Pour l’ensemble des salariés du Québec, la période commence et se termine avec la première année civile des bornes.
    4. Le concept des salaires et traitements est proche de celui des salaires plus la rémunération supplémentaire et les primes des employés de l’administration québécoise, alors que celui de rémunération totale est proche du coût global de la rémunération. Pour en savoir plus, consultez la publication complète.

    Sources : Secrétariat du Conseil du trésor du Québec. Compilation : Institut de la statistique du Québec.

    Statistique Canada, Estimations du revenu du travail, Tableau 36-10-0205-01, dernière mise à jour le 1er mars 2022; Enquête sur la population active, Tableau 14-10-0068-01, dernière mise à jour le 7 janvier 2022. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

    L’étude offre aussi des résultats selon le statut d’emploi et la tranche d’âge pour les employés de l’administration québécoise, et des données de rémunération historiques sur une période de 40 ans pour ce secteur et pour l’ensemble des salariés québécois.  

    Lire les faits saillants de l’étude

    Lire le rapport complet


    L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

    Relations avec les médias
    Centre d'information et de documentation

    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
    Courriel : cid@stat.gouv.qc.ca