• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes
    Tous les communiqués

    Au Québec en 2020 : perte de 275 000 emplois rémunérés moins de 20 $ l’heure et gain de 105 000 emplois rémunérés 30 $ l’heure ou plus

    Montréal, le 3 mai 2021. – En 2020, le marché du travail au Québec a subi les contrecoups de la pandémie de COVID-19 : 275 000 emplois salariés rémunérés moins de 20 $ l’heure ont été perdus. En parallèle, il y a toutefois eu une hausse de 105 000 emplois rémunérés 30 $ l’heure ou plus. C’est ce qui ressort de l’article intitulé Les changements dans l’emploi salarié selon le niveau de rémunération horaire en période de pandémie, rendu public aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec, à la suite de la diffusion de données finales pour 2020 de l’Enquête sur la population active par Statistique Canada.

    Les femmes enregistrent à la fois des pertes et des gains d’emplois plus marqués que les hommes

    Entre 2019 et 2020, les femmes ont perdu deux fois plus d’emplois rémunérés moins de 20 $ l’heure que les hommes (− 183 000 c. – 90 000). La baisse a été de l’ordre de 25 % chez les travailleuses et de 15 % chez les travailleurs.

    Les femmes ont toutefois connu une augmentation plus marquée du nombre d’emplois rémunérés 30 $ l’heure ou plus (+ 67 000) que les hommes (+ 38 000). La croissance en pourcentage de l’emploi offrant cette rémunération chez ces dernières a d’ailleurs été deux fois et demie plus élevée que chez les hommes (13,0 % c. 5,4 %).

    Variation de l'emploi salarié rémunéré moins de 20 $ l'heure et de l'emploi salarié rémunéré 30 $ l'heure ou plus, 2019-2020, Québec

    Variation de l'emploi salarié rémunéré moins de 20 $ l'heure et de l'emploi salarié rémunéré 30 $ l'heure ou plus, 2019-2020, Québec.

    Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active, 2020. Adapté par l'Institut de la statistique du Québec.

    Quels groupes ont été les plus touchés par les pertes d’emplois rémunérés moins de 20 $ l’heure?

    • Les 25-44 ans (– 108 200 emplois) : en proportion, ils en ont perdu plus que les autres groupes d’âge. Ils comptent pour environ 40 % de la baisse totale du nombre d’emplois rémunérés moins de 20 $ l’heure.
    • Les personnes occupant leur emploi depuis moins d’un an (− 129 000 emplois) : elles en ont perdu davantage en proportion que les personnes ayant plus d’années d’ancienneté. Elles comptent pour près de 50 % de la baisse globale du nombre d’emplois offrant une telle rémunération.
    • Les personnes travaillant dans les industries du commerce, de l’hébergement et des services de restauration et de la fabrication (− 140 000 emplois) : elles comptent pour plus de la moitié de la baisse du nombre d’emplois rémunérés moins de 20 $ l’heure notée pour l’ensemble des industries.

    Quels groupes ont bénéficié le plus de la création d’emplois rémunérés 30 $ l’heure ou plus?

    • Les personnes ayant au moins un baccalauréat (+ 77 000 emplois) : elles représentent 75 % de la croissance globale du nombre d’emplois de cette catégorie. Elles ont ainsi contribué à la hausse dans une proportion nettement plus importante que leur part dans ces emplois en 2019 (50 %).
    • Les personnes immigrantes établies au Québec depuis plus de 10 ans (+ 28 000 emplois) : elles comptent pour environ 25 % de la hausse globale. Elles n’occupaient que 10 % des emplois de cette catégorie en 2019.
    • Les personnes non syndiquées (+ 79 000 emplois) : elles ont enregistré 75 % de la croissance globale du nombre d’emplois rémunérés 30 $ l’heure ou plus, alors qu’elles occupaient environ 50 % de ces emplois en 2019.
    • Les personnes travaillant dans les industries de la finance, des assurances, de l’immobilier et de la location ainsi que des services professionnels, scientifiques et techniques (+ 39 000 emplois) : elles ont contribué dans une proportion de près de 40 % à la hausse globale du nombre d’emplois rémunérés 30 $ l’heure ou plus observée en 2020.

     


    L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

    Relations avec les médias
    Centre d'information et de documentation

    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
    Courriel : cid@stat.gouv.qc.ca