• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes

    Liens entre la violence vécue durant l’enfance et la violence conjugale subie à l’âge adulte

    En raison des conséquences néfastes tant pour les victimes que pour la collectivité, la violence est une problématique sociale et individuelle d’importance qui retient l’attention de l’ensemble des instances, qu’elles soient gouvernementales, communautaires ou scientifiques. La violence se présente sous différentes formes et peut apparaître dans la vie des victimes à tout âge. Au-delà des répercussions immédiates sur la santé physique et mentale, elle peut également, lorsque vécue à des stades précoces de la vie, perturber le développement physique, mental, social et affectif des victimes. Plus encore, les abus vécus durant l’enfance sont souvent précurseurs de victimisations à l’âge adulte, notamment de violence conjugale. S’appuyant sur les données de l’Enquête sociale générale (ESG) de 2014 sur la victimisation, cette analyse expose, d’une part, les expériences de violence vécues avant l’âge de 15 ans pour l’ensemble de la population québécoise de 15 ans et plus et, d’autre part, l’ampleur de la violence vécue en contexte conjugal plus tard dans la vie.