• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes

    Les réseaux sociaux informels et le capital social

    Au Québec comme ailleurs, les réseaux sociaux jouent, au quotidien, un rôle primordial pour le bien-être des individus et des collectivités. Les réseaux personnels assurent notamment le soutien émotif et matériel, alors que les réseaux de connaissances offrent, pour leur part, des informations privilégiées et des contacts, ce qui peut s’avérer utile pour des emplois, par exemple.

    Appuyée sur les données de l’Enquête sociale générale (ESG) de 2013 sur l’identité sociale, cette analyse vise à faire état des réseaux informels de la population québécoise. Bien que le réseau familial soit une source indéniable de soutien, cette analyse s’attarde particulièrement aux réseaux d’amis proches et de connaissances. Ce choix analytique permet de mettre l’accent sur la création et le maintien des réseaux dits construits, alors que le réseau familial est conditionnel à l’existence même de la famille, à sa taille et à sa proximité géographique.