Nous éprouvons actuellement des problèmes techniques intermittents pour l’affichage de certains contenus. Nous travaillons à trouver une solution dans les meilleurs délais. Merci de votre compréhension!

    Retour au document

    L'investissement minier au Québec en 2022

    Par Louis Madore
    Diffusion : 31 octobre 2023

    En 2022, le total des dépenses d’investissement dans le secteur minier québécois a progressé de 10,9 % pour se fixer à 4 762 M$.

    Les dépenses engagées en travaux d’aménagement de complexes miniers, en immobilisation et en réparation et entretien ont augmenté de 16,5 % pour se fixer à 3 848 M$.

    Les dépenses en travaux d’exploration et de mise en valeur de gîtes minéraux ont diminué de 7,7 % pour s’établir à 914 M$.

    L’investissement minier en augmentation en 2022

    En 2022, les dépenses d’investissement dans le secteur minier québécois ont atteint 4 762 M$, soit une hausse de 10,9 % par rapport à 2021.

    Le Nord-du-Québec (1 629 M$), l’Abitibi-Témiscamingue (1 783 M$) et la Côte-Nord (1 080 M$), les trois principales régions minières du Québec, se partagent 94,3 % des dépenses faites au Québec.

    Dans les régions du Nord-du-Québec et de l’Abitibi-Témiscamingue, les dépenses ont augmenté respectivement de 21,5 % et de 33,7 % en 2022. Pour la région de la Côte-Nord, les dépenses ont diminué de 24,0 %.

    Dépenses en travaux d’aménagement de complexes miniers, en immobilisation et en réparation et entretien

    Les dépenses sur les actifs corporels du secteur de l’extraction minière au Québec totalisent 3 848 M$ en 2022, une hausse de 16,5 % par rapport à 2021. Ces dépenses comprennent 1 228 M$ en travaux d’aménagement de complexes miniers, 1 670 M$ en immobilisation ainsi que 950 M$ en réparation et entretien des constructions non résidentielles, de la machinerie et de l’équipement.

    Investissements miniers au Québec, 2016 à 2022

      2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022    Variation 2022/2021  
      M$
       
    Travaux d'exploration et de mise en valeur de gîtes minéraux 297 574 565 503 534 990 914   -7,7  
    Sur site minier 29 22 34 36 60      145            24   -83,3  
    Hors site minier 268    552 531 467 474 845 890   5,3  
    Complexes miniers 2 268 2 471 2 691 2 475 2 287 3 303 3 848   16,5  
    Travaux d'aménagement de complexes miniers  899  741 926 755 802 897 1 228   36,9  
    Immobilisation        628 1 011 1 033 1 040 892 1 673 1 670   -0,2  
    Réparation et entretien 741 719     733    680 593 733       950   29,7  
    Total  2 565 3 045 3 256 2 978 2 821 4 293 4 762   10,9  

    Source
    Institut de la statistique du Québec, Enquête annuelle sur l'investissement minier.

    L’exploration et la mise en valeur des gîtes minéraux

    En 2022, les dépenses en travaux d’exploration et de mise en valeur de gîtes minéraux (actifs incorporels) atteignent 914 M$, une diminution de 7,7 % par rapport à 2021.

    Les métaux précieux, en particulier l’or, demeurent les substances les plus recherchées au Québec. En 2022, ils représentent 64,1 % des frais en travaux d’exploration et de mise en valeur, pour un total de 585 M$. Ils sont suivis par les métaux usuels (19,5 % pour 179 M$). Le graphite, le lithium et les terres rares, des substances en lien avec les nouvelles technologies, comptent quant à eux pour 12,0 % (110 M$).

    En 2022, 88,2 % des dépenses en travaux d’exploration et de mise en valeur sont attribuables à des sociétés canadiennes : 25,0 % ont été réalisées par des sociétés québécoises et 63,2 %, par des sociétés situées ailleurs au Canada.

    Les sociétés d’exploration et les sociétés exploitantes sont respectivement responsables de 83,9 % et de 15,6 % des dépenses liées aux travaux d’exploration et de mise en valeur. Les sociétés publiques ont effectué pour leur part 0,5 % de ces dépenses.

    Le forage carottier

    Le forage carottier est une activité incontournable pour définir de nouveaux gîtes minéraux. Ainsi, le nombre de mètres forés constitue un excellent jalon pour estimer le niveau des activités d’exploration et de mise en valeur sur le territoire québécois.

    En 2022, la longueur cumulée des forages carottiers pour les projets d’exploration et de mise en valeur a atteint 1 959 110 mètres, une diminution de 7,7 % par rapport à 2021. Par ailleurs, le coût du mètre foré pour l’exploration et la mise en valeur de gîtes minéraux a augmenté de 9,1 % entre 2021 (217,18 $/m) et 2022 (236,99 $/m).

    Répartition régionale du forage carottier pour l'exploration et la mise en valeur des gîtes minéraux, Québec, 2022

    Région administrative  Coût du forage
    M$
    Nombre de mètre forés
    m
    Coût unitaire
    $/m
     
    08 - Abitibi-Témiscamingue 109,7 592 833 185,06  
    09 - Côte-Nord 19,1 45 044 424,48  
    10 - Nord-du-Québec 313,9 1 245 540 251,99  
    Autres régions 21,6 75 693 285,23  
    Ensemble du Québec 464,3 1 959 110 236,99  

    Source
    Institut de la statistique du Québec, Enquête annuelle sur l'investissement minier.

    Tableaux détaillés

    Répartition du nombre de mètres forés, du coût total et du coût unitaire pour le forage carottier, selon la catégorie de dépenses

    Répartition régionale du forage carottier pour l'exploration et la mise en valeur des gîtes minéraux

    Répartition de l'investissement minier par régions administratives du Québec

    Répartition de l'investissement minier selon le type de société

    Répartition des dépenses en travaux d'exploration et de mise en valeur de gîtes minéraux selon les substances recherchées

    Concepts et définitions

    Investissement minier

    L’investissement minier regroupe l’ensemble des dépenses en travaux d’exploration et de mise en valeur d’un gîte minéral. Il comprend également les dépenses en travaux d’aménagement nécessaires à la mise en production d’une mine et au renouvellement des réserves de minerai, le coût de la construction d’infrastructures et de l’acquisition d’équipement et de machinerie liés au complexe minier, ainsi que le coût des réparations et de l’entretien requis pour maintenir la valeur des immobilisations.

    Site minier

    Un site minier correspond au territoire délimité par le bail minier ou par la concession minière. Certaines composantes ou infrastructures situées à l’extérieur du bail minier ou de la concession minière, par exemple le concentrateur de minerais ou l’usine de bouletage de fer et le parc à résidus miniers, sont considérées comme étant situées « sur un site minier ».

    Un site minier dont l’aménagement est engagé (mine en démarrage) répond à tous les critères suivants :

    1. la faisabilité de l’exploitation à profit a été déterminée dans une étude répondant aux normes du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (RLRQ, chapitre V1.1, r. 15);
    2. l’organisation a décidé officiellement d’entreprendre l’aménagement du complexe minier;
    3. l’organisation dispose des fonds nécessaires ou a conclu les ententes requises pour les obtenir;
    4. toutes les autorisations et tous les permis nécessaires ont été obtenus;
    5. d’importantes pièces d’équipement nécessaires à la production ont été achetées ou commandées.

    Types d’intervenants miniers

    Sociétés exploitantes

    Ce groupe comprend les entreprises qui effectuent des travaux d’exploration, de mise en valeur ou d’aménagement de complexes miniers au Québec ou ailleurs : les entreprises minières en production, les filiales d’exploration d’entreprises minières, pétrolières ou gazières productrices, ainsi que les entreprises qui ne sont pas productrices, mais qui tirent des revenus importants de redevances, de placements ou d’autres sources et qui peuvent injecter une partie de ces revenus dans leurs projets miniers.

    Sociétés d’explorations

    Ce groupe comprend les entreprises dont la principale activité est l’exploration minière et qui sont assujetties pour l’essentiel de leurs activités à des financements sur les marchés publics et privés. Il comprend aussi les prospecteurs.

    Sociétés publiques

    Ce groupe comprend les sociétés d’État dont le financement est assuré par le gouvernement du Québec. Les montants investis par le secteur des mines du ministère des Ressources naturelles et des Forêts (MRNF) pour l’acquisition de connaissances géoscientifiques sont exclus des enquêtes statistiques.

    Catégories de dépenses

    Dépenses en travaux d’exploration

    Dépenses engagées pour toutes les activités réalisées sur un site minier ou hors d’un site minier en vue de chercher et de découvrir un gîte minéral et d’en exécuter la première délimitation, afin d’établir sa valeur économique potentielle (tonnage, teneur et autres caractéristiques), et de justifier des travaux additionnels et plus détaillés.

    Dépenses en travaux de mise en valeur d’un gîte

    Dépenses engagées pour toutes les activités réalisées sur un site minier ou hors d’un site minier afin d’acquérir une connaissance détaillée d’un gîte déjà délimité et de satisfaire aux besoins d’une étude de faisabilité. Cette phase s’amorce généralement après la réalisation de l’évaluation préliminaire du dépôt minéral, telle qu’elle est définie par le Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (RLRQ, chapitre V-1.1, r. 15) et acceptée par les autorités réglementaires compétentes.

    Dépenses en travaux d’aménagement d’un complexe minier

    Dépenses engagées pour toutes les activités exécutées sur un site minier en production ou dont l’aménagement est engagé pour délimiter et définir en détail le minerai, pour y avoir accès et en préparer l’extraction, et pour maintenir ou augmenter les réserves de minerai.

    Dépenses en immobilisation

    Dépenses engagées pour l’achat d’équipements et d’outillage ainsi que pour la construction d’infrastructures. Ces dernières regroupent les installations minières, y compris les usines qui y sont rattachées, telles que les usines de bouletage, les concentrateurs de minerais, les parcs à résidus et les installations portuaires de transbordement de minerais (les constructions résidentielles, les usines de réduction et d’affinage et les voies ferrées sont exclues).

    Dépenses en réparation et entretien

    Dépenses engagées pour les infrastructures minières, l’outillage et les équipements décrits précédemment.

    À propos de l’enquête

    Les résultats de l’Enquête annuelle sur l’investissement minier pour 2022 proviennent du relevé des dépenses d’exploration minière, de mise en valeur et d’aménagement du complexe. La collecte d’information s’est déroulée au cours des trois premiers trimestres de 2023.

    Au total, 376 sociétés minières ont été recensées. Parmi celles-ci, 261 ont déclaré des dépenses d’investissement en 2022; 25 n’en ont pas déclaré, mais ont tout de même signifié leur intention de dépenser en 2023. Les 90 autres sociétés n’ont pas fait de dépenses en 2022 et n’ont pas signifié d’intention en ce sens pour 2023.

    Évaluation de page
    L'information sur cette page vous a-t-elle été utile?