• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes

    Évolution des perceptions et des conduites parentales

    Le rôle de parent est très exigeant sur les plans physique et psychologique, particulièrement au cours des premières années de vie du jeune enfant, à un moment jugé crucial pour le développement socio-émotionnel. Le rôle de parent est d'autant plus exigeant aujourd'hui compte tenu des demandes accrues du marché du travail, de l'instabilité croissante des unions et de la complexité des recompositions familiales qui en résultent parfois.

    Le présent numéro brosse un portrait de l'évolution de certaines cognitions et conduites parentales, soit le sentiment d'efficacité parentale, la perception d'impact parental, la tendance à la coercition et la tendance à la surprotection, telles qu'autorévélées aux volets 1998, 1999 et 2000 de l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ELDEQ), c'est-à-dire alors que l'enfant était âgé de 5 mois, de 17 mois et de 29 mois. Il décrit d'abord l'évolution générale des profils des parents en considérant l'ensemble des mères et des pères biologiques des enfants. L'attention se porte par la suite sur la comparaison des mères et des pères dans les foyers où les deux parents sont présents. Enfin, on illustre la question des différences individuelles en identifiant certaines trajectoires de développement des conduites coercitives pour les mères et pour les pères.