• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes
    Retour au document

    Faits saillants – Enquête québécoise sur le tabac, l'alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire 2019

    Cigarette électronique

    Utilisation de la cigarette électronique

    • Entre 2013 et 2019, l’utilisation de la cigarette électronique au cours des 30 jours précédant l’enquête a augmenté significativement (4,0 % c. 21 %), tant chez les garçons (4,1 % c. 22 %) que chez les filles (3,9 % c. 20 %).
    • Chez les élèves ayant utilisé la cigarette électronique au cours des 30 derniers jours :
    • La grande majorité a utilisé des cigarettes électroniques qui contenaient de la nicotine (90 %).
    • Le liquide à vapoter à saveur de fruits est le plus populaire (85 %).

    Accès aux produits de vapotage

    • Plus de 7 élèves mineurs sur 10 se procurent leurs produits de vapotage auprès de leurs amis (72 %) et un sur 10 se les procure dans un magasin spécialisé (10 %), malgré l’interdiction de vente aux mineurs.

    Exposition à l’aérosol de la cigarette électronique des autres

    • Un peu plus d’un élève sur 10 est exposé à l’aérosol de cigarette électronique chaque jour ou presque à la maison (13 %); près d’un sur cinq dans un véhicule automobile (19 %) et plus d’un sur deux sur le terrain de l’école (57 %).

    Perception du niveau de risque de l’utilisation de la cigarette électronique pour la santé

    • La grande majorité des élèves du secondaire associent un risque modéré ou élevé pour la santé à l’utilisation régulière de la cigarette électronique (90 %). La proportion est de 43 % pour l’utilisation occasionnelle.

    Voir l’infographie sur le vapotage (PDF, 200 Ko)

    Produits du tabac

    Usage des produits du tabac

    • L’usage de produits du tabac a baissé entre 2013 et 2019 (12 % c. 9 %), tant chez les garçons (13 % c. 10 %) que chez les filles (12 % c. 7 %).
    • La proportion d’élèves fumeurs de cigarettes continue de baisser (6 % en 2013 c. 4,0 % en 2019).
    • Entre 2013 et 2019, l’usage du cigarillo ou du petit cigare a diminué (7 % c. 4,2 %).
    • L’attrait pour les produits du tabac aromatisés a baissé entre 2013 et 2019 (9 % c. 4,5 %).

    Accès aux cigarettes chez les mineurs

    • Près de 6 élèves mineurs sur 10 s’approvisionnent gratuitement en cigarettes auprès de leurs amis (63 %) et 2 sur 10 les achètent dans un commerce.

    Exposition à la fumée secondaire de cigarette

    • Un élève sur 10 est exposé chaque jour ou presque à la fumée de cigarette des autres à la maison (10 %); environ 4,5 % dans un véhicule automobile; et un sur 10 sur le terrain de l’école (11 %).

    Perception du niveau de risque de l’usage de la cigarette pour la santé

    • La grande majorité des élèves du secondaire associent un risque modéré ou élevé pour la santé à la consommation régulière de cigarettes (96 %). Cette proportion est de 59 % pour la consommation occasionnelle.

    Alcool

    Consommation d’alcool

    • La proportion d’élèves ayant consommé de l’alcool au cours des 12 mois précédant l’enquête a baissé entre 2013 et 2019, passant de 57 % à 53 %.
    • Chez les élèves ayant consommé de l’alcool au cours des 12 derniers mois:
    • Plus de la moitié ont consommé une boisson sucrée fortement alcoolisée pendant cette période (56 %). Les filles en plus grande proportion que les garçons (63 % c. 50 %).

    Fréquence de consommation d’alcool

    • Entre 2013 et 2019, la consommation d’alcool à une fréquence élevée, soit plus d’une fois par mois au cours des 12 derniers mois, a augmenté chez les jeunes du secondaire (10 % c. 12 %).

    Consommation d’alcool excessive et répétitive

    • Entre 2013 et 2019, la consommation d’alcool excessive et répétitive a aussi augmenté (5 consommations ou plus en une même occasion, au moins 5 fois au cours des 12 derniers mois) (9 % c. 11 %).

    Perception du niveau de risque de la consommation d’alcool pour la santé

    • La grande majorité des élèves du secondaire associent un risque modéré ou élevé pour la santé à la consommation régulière d’alcool (85 %). Cette proportion est de 29 % pour la consommation occasionnelle.

    Acceptabilité de la consommation de cannabis et d’autres drogues par les amis

    • Environ 26 % des élèves pensent que leurs amis seraient tout à fait en désaccord avec le fait qu’ils consomment de l’alcool, tandis qu’une proportion similaire (26 %) pensent que leur amis seraient tout à fait en accord.

    Drogues

    Consommation de drogues

    • La consommation de drogues (incluant le cannabis) au cours des 12 mois précédant l’enquête a diminué chez les élèves du secondaire entre 2013 et 2019, passant de 24 % à 18 %.

    Consommation de cannabis

    • La proportion d’élèves du secondaire ayant consommé du cannabis dans la dernière année a diminué entre 2013 et 2019, passant de 23 % à 17 %.
    • Environ 4,5 % des élèves ont consommé du cannabis à une fréquence élevée (soit plus d’une fois par mois) au cours des 12 derniers mois.

    Consommation d’autres drogues

    • Outre le cannabis, les drogues consommées par les jeunes du secondaire au cours des 12derniers mois sont surtout la cocaïne (2,3 %), les hallucinogènes (2,5 %), la MDMA (3,0 %) et les médicaments sans prescription pris pour avoir un effet similaire à celui d’une drogue (3,1 %).

    Perception du niveau de risque de la consommation de cannabis pour la santé

    • La grande majorité des élèves du secondaire associent un risque modéré ou élevé pour la santé à la consommation régulière de cannabis (93 %). Cette proportion est de 70 % pour la consommation occasionnelle.

    Acceptabilité de la consommation de cannabis et d’autres drogues par les amis

    • La majorité des élèves du secondaire pensent que leurs amis seraient tout à fait en désaccord avec le fait qu’ils consomment du cannabis (57 %) ou des drogues autres que le cannabis (74 %).

    Jeux de hasard et d’argent

    Participation aux jeux de hasard et d’argent (JHA)

    • La proportion de joueurs aux JHA au cours des 12 derniers mois est en diminution comparativement à 2013 (25 % c. 21 % en 2019).
    • Les garçons sont proportionnellement plus nombreux que les filles à participer à des JHA (25 % c. 17 %).

    Fréquence de participation aux JHA

    • Environ 19 % des élèves ont participé occasionnellement (moins d’une fois par semaine) à une forme de JHA au cours des 12 derniers mois, alors que 2,1 % des élèves sont considérés comme des joueurs habituels (au moins une fois par semaine).

    Participation aux JHA en ligne

    • La proportion de jeunes ayant participé à des JHA en ligne a augmenté, passant de 6 % en 2013 à 8 % en 2019 (10 % chez les garçons et 5 % chez les filles).

    Gravité des problèmes de jeu au cours des 12 derniers mois

    • 2,7 % des jeunes sont considérés comme des joueurs susceptibles de développer une dépendance au jeu et 1,5 % sont des joueurs pathologiques probables.

    Temps devant les écrans

    Temps moyen passé devant les écrans

    • Autour de la moitié des élèves du secondaire passent en moyenne 2 heures ou plus par jour à regarder des émissions, des séries, des films ou des vidéos (42 %) ou à jouer aux jeux vidéo, à clavarder, à texter et à naviguer sur Internet (49 %) la semaine en dehors des heures d’école. Durant la fin de semaine, les proportions sont respectivement de 58 % et 65 %.
    • Des proportions non négligeables d’élèves du secondaire passent en moyenne 4 heures ou plus par jour à regarder des émissions, des séries, des films ou des vidéos la semaine (15 %) et la fin de semaine (25 %) ou à jouer à des jeux vidéo, à clavarder, à texter et à naviguer sur Internet (22 % et 35 %).
    • Les garçons sont proportionnellement plus nombreux que les filles à passer 4 heures ou plus par jour à jouer à des jeux vidéo, à clavarder, à texter et à naviguer sur Internet, que ce soit en semaine en dehors des heures d’école (24 % c. 19 %) ou durant la fin de semaine (41 % c. 29 %).

    Temps d’écran après l’heure du coucher

    • Les élèves qui, après l’heure du coucher, passent plus de 2 heures à jouer à des jeux vidéo, à clavarder, à texter et à naviguer sur Internet sont plus nombreux à déclarer qu’ils manquent souvent ou très souvent de sommeil à cause d’Internet que ceux qui le font pendant moins de 2 heures (44 % c. 15 %).
    • Les garçons sont plus nombreux que les filles à passer plus de 2 heures sur les écrans après l’heure du coucher (10 % c. 7 %).

    Période de plus de 5 heures consécutives devant les écrans

    • Près du quart (22 %) des élèves du secondaire ont passé plus de 5 heures consécutives devant un écran 5 fois ou plus au cours des 30 derniers jours. Les garçons sont plus nombreux que les filles, toutes proportions gardées, à avoir ce comportement (26 % c. 18 %).

    Situations potentiellement problématiques en lien avec l’usage d’Internet

    • Les filles, plus que les garçons, se font souvent ou très souvent dire de réduire leur utilisation d’Internet par leurs proches (37 % c. 28 %). Elles sont aussi plus nombreuses, en proportion, à vivre souvent ou très souvent des situations potentiellement problématiques en lien avec l’usage d’Internet.