• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes

    Comment ont évolué l’emploi à bas salaire et celui mieux rémunéré au Québec chez les travailleuses et les travailleurs?

    La part d’emplois à bas salaire, soit ceux dont le salaire horaire est inférieur aux deux tiers du taux horaire médian, a diminué d’environ 4 points de pourcentage entre 1997 et 2015 au Québec pour s’établir à environ 20 %. Dans l’ensemble de l’emploi salarié, on en compte aujourd’hui près de 735 000. Même si les femmes ont vu leur part d’emplois à bas salaire se réduire durant la période, près du quart des travailleuses salariées sont dans cette situation en 2015 contre un peu plus de 15 % chez les travailleurs.

    Un examen des résultats pour certaines cohortes révèle que la part d’emplois à bas salaire s’établit à environ 14 % en 2015 chez les travailleuses âgées de 37 à 46 ans; ce taux est cependant deux fois plus élevé que celui noté chez les travailleurs du même groupe d’âge. En revanche, les travailleuses salariées de cette cohorte ont accru de façon marquée leur part d’emplois dans les quintiles supérieurs de rémunération horaire, celle-ci se fixant à près de 50 % en 2015. 

    L’analyse montre que le Québec occupe une position intermédiaire lorsque comparé avec les autres provinces canadiennes et certains pays de l’OCDE au regard de l’incidence de l’emploi à bas salaire.