• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes

    L’anxiété chez les jeunes adultes à l’été 2020 au Québec : liens avec certains facteurs mesurés avant et pendant la pandémie de COVID-19

    Portrait de l’anxiété des jeunes Québécois âgés d’environ 22 ans et des facteurs associés, réalisé à partir de données de l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ELDEQ). Les données ont été recueillies en 2018 et à l’été 2020, peu après la première vague de la pandémie.

    L’analyse met en lumière les résultats suivants :

    • À l’été 2020, 15 % des jeunes présentaient des symptômes d’anxiété généralisée modérée ou sévère. Cette proportion est similaire à celle observée en 2018.
    • Un peu plus de 80 % des jeunes adultes ressentaient le même niveau d’anxiété à l’été 2020 qu’en 2018. Par contre, 9 % des jeunes en ressentaient plus, alors qu’un autre 9 % en ressentaient moins.
    • La probabilité qu’un jeune soit anxieux à l’été 2020 était plus élevée si, au même moment, il ressentait de la solitude, occupait un emploi ou était préoccupé quant à ses perspectives d’emploi.
    • L’anxiété ressentie à l’été 2020 est aussi associée à des facteurs qui étaient présents avant la pandémie. Ces facteurs ne sont toutefois pas les mêmes pour les jeunes hommes que pour les jeunes femmes.