• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes
    Tous les communiqués

    Vers une population de 10 millions de personnes au Québec d’ici 2066

    Québec, le 17 juin 2021. – Le contexte pandémique qui a marqué l’année 2020 et le début de l’année 2021 a rendu nécessaire une mise à jour des projections démographiques du Québec publiées en 2019. Les principaux résultats de cette mise à jour font l’objet d’un Bulletin sociodémographique diffusé aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec.

    Évolution de la population dans l’ensemble du Québec – horizon 2066

    Selon les résultats du nouveau scénario démographique, la population du Québec passerait de 8,6 millions en 2020 à 9 millions en 2027, et à plus de 10 millions en 2066. La population devrait donc continuer à augmenter, mais sa croissance connaîtrait un ralentissement graduel.

    Ainsi, après un accroissement démographique très faible en 2020-2021 du fait de la pandémie et des mesures mises en place pour la contrer, le taux d’accroissement annuel de la population du Québec pourrait revenir à la tendance prépandémique dès 2021-2022 (1 %), et diminuer ensuite jusqu’à environ 0,2 % à partir des années 2050.

    L’accroissement naturel (naissances moins décès) devrait rester positif jusqu’en 2031. Par la suite, le nombre de décès surpasserait le nombre de naissances. La croissance de la population serait alors soutenue par l’accroissement migratoire.

    Le vieillissement demeure une tendance de fond

    En 2066, la population du Québec compterait 1,5 million de personnes de plus qu’en 2020. À lui seul, le groupe des 65 ans et plus augmenterait de près de 1,1 million, s’élevant à 2,7 millions d’individus. La proportion des aînés dans la population totale passerait de 20 % en 2020 à 27 % en 2066. Pour sa part, le poids démographique de la population des 20-64 ans est appelé à diminuer continuellement : il passerait de 60 % en 2020 à 53 % en 2066. L’accélération du vieillissement démographique d’ici 2031 s’explique par le passage des générations nombreuses du baby-boom d’un groupe d’âge à l’autre.

    Poids démographique des grands groupes d’âge, Québec, 1986-2066

    Poids démographique des grands groupes d’âge, Québec, 2006-2066

    Sources :
    Statistique Canada, Estimations démographiques (données observées).
    Institut de la statistique du Québec, scénario Référence A2021 (données projetées).

    Évolutions démographiques dans les régions administratives – horizon 2041

    Selon le nouveau scénario démographique de l’Institut de la statistique du Québec, 12 des 17 régions administratives du Québec continueraient de voir leur population croître jusqu’en 2041. Les Laurentides et Lanaudière affichent les augmentations projetées les plus marquées sur cette période, soit de 20 % et 17 % respectivement. À l’opposé, cinq régions administratives du Québec compteraient moins d’habitants en 2041 qu’en 2020, soit la Côte-Nord (– 13 %), le Saguenay–Lac-Saint-Jean (– 6 %), le Bas-Saint-Laurent (– 5 %), la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (– 4 %) et l’Abitibi-Témiscamingue (– 1 %).

    En 2041, la part des personnes de 65 ans et plus atteindrait 31 % et plus dans les quatre régions de l’est du Québec ainsi qu’en Mauricie. En Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, cette part pourrait atteindre un sommet de 38 %, suivie par le Bas-Saint-Laurent avec 35 %.

    Les perspectives démographiques dans un contexte pandémique

    Les projections démographiques sont des modélisations de l’évolution future de la population, obtenues à l’aide d’hypothèses quant à la fécondité, à la mortalité et aux migrations. Comme il est encore trop tôt pour mesurer l’effet à moyen et à long terme de la pandémie sur les tendances démographiques, la présente mise à jour reprend la plupart des hypothèses de long terme de l’édition précédente (2019), en y apportant les ajustements nécessaires pour mieux refléter les observations les plus récentes.

    À l’échelle du Québec, les résultats du nouveau scénario de référence sont légèrement révisés à la hausse par rapport à ceux de 2019. La différence se remarque surtout par la plus forte croissance projetée d’ici 2026. Celle-ci s’explique par une révision à la hausse du nombre de résidents non permanents projetés et par un solde migratoire interprovincial plus favorable au début de la projection.

    Des changements par rapport à l’édition précédente sont plus marqués à l’échelle régionale. La population projetée dans 11 des 17 régions administratives est davantage révisée à la hausse qu’elle ne l’est pour l’ensemble du Québec, à l’horizon 2041. Seules les projections de population pour les régions de Montréal et Laval sont révisées à la baisse de manière notable.

     

    Tableaux de données complémentaires

    Des données par MRC et par municipalité seront diffusées au cours des prochains mois. Pour être informé des prochaines diffusions sur les projections, abonnez-vous aux alertes courriel du site Web de l’Institut de la statistique du Québec.

     


    L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

    Relations avec les médias
    Centre d'information et de documentation

    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
    Courriel : cid@stat.gouv.qc.ca