• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes
    Tous les communiqués

    Taux d’emploi et revenu d’emploi des Québécoises : quels sont les écarts entre les personnes immigrantes et non immigrantes?

    Avis de diffusion

    Montréal, le 17 août 2021. – L’Institut de la statistique du Québec diffuse aujourd’hui une analyse qui compare la participation au marché du travail et le revenu d’emploi des femmes immigrantes et non immigrantes de 25 à 54 ans vivant au Québec. Elle a été effectuée à partir des données des recensements de 2006 et de 2016.

    Faits saillants

    En 2016, le taux d’emploi des femmes immigrantes âgées de 25 à 54 ans vivant au Québec se situe à environ 69 %, comparativement à 83 % pour les non-immigrantes.

    • Des écarts marqués entre les deux catégories sont notés chez les femmes de 25-34 ans et chez celles de 35-44 ans : les immigrantes affichent des taux d’emploi respectifs de 64 % et 69 %, comparativement à 83 % et à 86 % chez les non-immigrantes.
    • L’écart se creuse lorsqu’il y a présence d’enfants dans le ménage. Cet écart est de 19 points de pourcentage chez les femmes dont le ménage compte trois enfants ou plus, mais il diminue à 8 points chez celles dont le ménage n’en compte aucun.
    • Entre 2006 et 2016, il y a eu un accroissement du taux d’emploi chez les immigrantes dans tous les groupes analysés. Cela s’est fait toutefois parallèlement à un accroissement du taux d’emploi des non-immigrantes, ce qui n’a pas permis une réduction de l’écart entre les deux catégories. En effet, sur cette période le taux d’emploi des immigrantes âgées de 25 à 54 ans a crû de près de 5 points de pourcentage, une progression similaire à celle des non-immigrantes.

    En 2015, le revenu moyen d’emploi des femmes immigrantes âgées de 25 à 54 ans est d’environ 37 000 $, comparativement à environ 45 000 $ chez les non-immigrantes, soit un écart de 17 %.

    • Un écart plus prononcé entre les deux catégories est observé chez les femmes de 35-44 ans (23 %), ainsi que chez celles ayant obtenu seulement un diplôme d’études secondaires (22 %).
    • On note des écarts de 14 % entre les revenus moyens des femmes immigrantes et non immigrantes appartenant aux ménages comptant un enfant, de 20 % entre les revenus de celles appartenant aux ménages qui comptent deux enfants et de 26 % entre les revenus de celles appartenant aux ménages qui comptent trois enfants ou plus. Dans ce dernier cas, le revenu d’emploi en 2015 se fixe à environ 33 000 $ chez les immigrantes, comparativement à environ 44 000 $ chez les non-immigrantes.
    • En 2015, les immigrantes ayant une durée de résidence de 10 ans et plus ont un revenu d’emploi d’environ 42 000 $, soit un écart de 6 % avec les non-immigrantes. En comparaison, l’écart est de près de 40 % dans le cas des immigrantes ayant une durée de résidence de moins de 5 ans.
    • Le revenu d’emploi des immigrantes a progressé de 2005 à 2015, passant de 28 499 $ à 37 095 $. Celui des non-immigrantes a aussi progressé, passant de 33 529 $ à 44 643 $. Ainsi, l’écart relatif entre les revenus moyens d’emploi des deux groupes ne s’est pas réduit au cours de la période.

    D’autres caractéristiques sont également analysées dans la publication, dont le domaine et le niveau d’études, la connaissance des langues officielles, le lieu d’obtention du plus haut diplôme et le statut de minorité visible.

    Lire l’analyse complète


    L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

    Relations avec les médias
    Centre d'information et de documentation

    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
    Courriel : cid@stat.gouv.qc.ca