• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes
    Tous les communiqués

    Forte hausse des dépenses en investissement minier au Québec en 2021

    Québec, le 15 novembre 2022. – En 2021, les dépenses d’investissement dans le secteur minier québécois ont progressé de 52,2 % pour se fixer à 4 293 M$. Selon les intentions exprimées par les entreprises, ces dépenses devraient se maintenir au-dessus de 4 G$ en 2022 et s’établir à 4 231 M$.

    Les trois principales régions minières du Québec, soit la Côte-Nord (1 421 M$), le Nord-du-Québec (1 341 M$) et l’Abitibi-Témiscamingue (1 334 M$) se partagent 95,4 % des investissements faits dans le secteur minier au Québec en 2021.

    Répartition des dépenses d’investissement minier et variation par rapport à 2020, Québec, 2021

    Source : Institut de la statistique du Québec, Enquête annuelle sur l’investissement minier.

    Hausse des dépenses dans les complexes miniers en 2021

    Les dépenses engagées pour les complexes miniers ont progressé de 44,5 % en 2021 pour se fixer à 3 303 M$. Elles comprennent :

    • 1 673 M$ de dépenses d’immobilisation (+ 87,6 % par rapport à 2020);
    • 897 M$ de dépenses en travaux d’aménagement de complexes miniers (+ 11,9 %);
    • 733 M$ de dépenses de réparation et d’entretien des constructions non résidentielles, de la machinerie et de l’équipement (+ 23,6 %).

    Hausse des dépenses d’exploration et de mise en valeur en 2021

    Les dépenses en travaux d’exploration et de mise en valeur de gîtes minéraux ont progressé de 85,4 % en 2021 et se sont chiffrées à 990 M$. Ce résultat témoigne de l’intérêt des compagnies pour le potentiel minier du Québec.

    Évolution des dépenses en travaux d’exploration et de mise en valeur de gîtes minéraux selon le type de société, Québec, 2007-2021

    Source : Institut de la statistique du Québec, Enquête annuelle sur l’investissement minier.

    Les sociétés d’exploration minière, les sociétés exploitantes et les sociétés publiques sont respectivement responsables de 71,5 % (708 M$), de 28,0 % (277 M$) et de 0,4 % (4,2 M$) du total de ces dépenses.

    Les métaux précieux, principalement l’or, demeurent les substances les plus recherchées au Québec. En 2021, ils représentaient 71,5 % des frais en travaux d’exploration et de mise en valeur, pour un total de 708 M$. Les métaux usuels arrivent en deuxième position (12,1 %; 119 M$), et sont suivis par le fer, le titane et le vanadium, qui comptaient pour 9,5 % (94 M$) de ces dépenses.

    Ces résultats proviennent de l’Enquête annuelle sur l’investissement minier, dont les plus récentes données sont publiées aujourd’hui sur le site Web de l’Institut de la statistique du Québec. Le bulletin Mines en chiffres — L’investissement minier au Québec en 2021 est également disponible à partir d’aujourd’hui.


    L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

    Relations avec les médias
    Centre d'information et de documentation

    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
    Courriel : cid@stat.gouv.qc.ca