• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes
    Tous les communiqués

    Douze régions administratives sur dix-sept connaissent une baisse de leur PIB en 2020

    Avis de diffusion

    Québec, le 20 septembre 2022. – En 2020, soit l’année marquée par le début de la pandémie de COVID-19, le produit intérieur brut (PIB) nominal aux prix de base du Québec se chiffrait à près de 418,7 milliards de dollars. Il s’agit d’une diminution de 1,7 % par rapport à l’année précédente. Douze des dix-sept régions administratives du Québec ont enregistré une baisse de leur production. C’est ce qu’on peut lire dans la publication Produit intérieur brut régional par industrie au Québec, édition 2022, diffusée aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec.

    Plusieurs régions administratives enregistrent des baisses importantes

    À l’échelle régionale, les baisses les plus importantes du PIB sont survenues dans les régions de Montréal (– 3,7 %), de la Montérégie (– 1,2 %), de Laval (– 2,8 %) et de Chaudière-Appalaches (– 2,4 %). Par contre, certaines régions ont enregistré une croissance : l’Outaouais (+ 1,8 %), l’Estrie (+ 1,9 %), Lanaudière (+ 0,9 %) et l’Abitibi-Témiscamingue (+ 1,1 %).

    Taux de croissance du PIB aux prix de base par région administrative et dans l’ensemble du Québec, 2020

    Taux de croissance du PIB aux prix de base par région administrative et dans l’ensemble du Québec, 2020

    Sources : Institut de la statistique du Québec; Statistique Canada; Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation; Pêches et Océans Canada; et Revenu Québec.
    Compilation : Institut de la statistique du Québec.

    Quatre RMR sur six affichent des diminutions

    En 2020, la région métropolitaine de recensement (RMR) qui a enregistré la baisse la plus importante de son PIB est celle de Montréal (– 2,9 %), laquelle est suivie par les RMR de Québec (– 1,3 %), de Trois-Rivières (– 1,4 %) et de Saguenay (– 1,2 %). À l’opposé, dans les RMR d’Ottawa-Gatineau (partie québécoise uniquement) et de Sherbrooke, le PIB a augmenté : les hausses respectives ont été de 2,0 % et de 2,8 %.

    Effets de la pandémie de COVID-19 sur l’économie régionale

    L’année 2020 est caractérisée par de fortes perturbations économiques associées aux mesures de lutte contre la pandémie de COVID-19. Ces perturbations ont été ressenties différemment d’un secteur économique à un autre et d’une région à une autre. Montréal a fortement subi les contrecoups de la pandémie, ce qui s’expliquerait, entre autres, par l’importance économique dans la région des secteurs du transport et de l’entreposage, des services d’hébergement et de restauration, et des arts, des spectacles et des loisirs, durement touchés par la crise. Ainsi, la diminution du PIB de la région de Montréal comptait à elle seule pour 76,1 % de la baisse totale du PIB québécois en 2020, tandis que la contribution à ce recul a été de 10,2 % pour la Montérégie, de 6,6 % pour Laval et de 6,2 % pour Chaudière-Appalaches.


    L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

    Relations avec les médias
    Centre d'information et de documentation

    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
    Courriel : cid@stat.gouv.qc.ca