• Statistiques
  • L'Institut
  • Enquêtes
    Tous les communiqués

    Diminution de moitié du nombre de mariages au Québec en 2020 associée au contexte sanitaire

    Québec, le 13 juillet 2021. – On estime à 11 300 le nombre de mariages célébrés au Québec en 2020, année marquée par la pandémie de COVID-19. Ce nombre a diminué de moitié (– 49 %) par rapport à 2019, une chute sans précédent au Québec. En effet, il faut remonter jusqu’à 1903 pour trouver un nombre aussi faible. Ces résultats sont publiés dans le Bulletin sociodémographique de l’Institut de la statistique du Québec qui accompagne la diffusion des données provisoires sur les mariages et la nuptialité au Québec en 2020.

    Nombre de mariages, Québec, 1900-2020

    Nombre de mariages, Québec, 1900-2020

    Note : Données provisoires pour 2020.
    Source : Institut de la statistique du Québec.

    La baisse a été à son plus fort en mai, juin et juillet 2020, et les premiers mois de 2021 annoncent encore un manque à gagner

    Le déclin des mariages a commencé au mois de mars 2020 et a été particulièrement important au début de l’été, saison durant laquelle la majorité des mariages de l’année sont habituellement célébrés. En mai, juin et juillet, la chute a été d’environ 70 % par rapport à la moyenne de 2015 à 2019. Cette évolution découle notamment de la mise en place de mesures sanitaires visant à contrer la pandémie de COVID-19.

    Si l’écart par rapport aux dernières années s’est réduit à partir d’août, les premiers résultats mensuels de 2021 indiquent que le nombre de mariages demeure en dessous de la moyenne.

    Baisse moins importante pour les mariages célébrés devant un notaire et pour ceux dont les conjoints sont nés à l’étranger

    La diminution du nombre de mariages entre 2019 et 2020 (– 49 %) a été plus ou moins marquée selon différentes caractéristiques des mariages ou des personnes mariées. Par exemple, la baisse apparaît plus forte pour les mariages célébrés par une personne désignée (– 69 %) ou par un ministre du culte (– 56 %), mais elle est nettement moindre pour les mariages célébrés par un notaire (– 14 %) ou encore par un greffier (– 39 %).

    De même, la diminution a été plus importante parmi les couples formés de deux conjoints nés au Canada (– 60 %), tandis qu’elle apparaît moins marquée parmi les couples dont les deux conjoints sont nés à l’étranger (– 25 %) ou ceux dont un des conjoints est né à l’étranger (– 32 %).


    L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

    Relations avec les médias
    Centre d'information et de documentation

    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
    Courriel : cid@stat.gouv.qc.ca