• Statistics
  • The Institut
  • Surveys
    Go back to document

    Fréquentation des services de garde pendant la pandémie de COVID-19

    En mars 2020, le décret de l’état d’urgence sanitaire a entraîné la fermeture temporaire des écoles et des services de garde durant plusieurs semaines, à l’exception des services de garde d’urgence. Dans quelle mesure l’utilisation des services de garde par les enfants de 5 ans et moins et leur famille a-t-elle changé à la suite de ce premier confinement?

    L’Enquête québécoise sur l’accessibilité et l’utilisation des services de garde (EQAUSG), réalisée à l’hiver et au printemps 2021, révèle effectivement certains changements dans la fréquentation des services de garde et le temps de garde des tout-petits avant et après le confinement de mars 2020. Elle montre également que plusieurs enfants ont dû s’absenter de leur service de garde pour des motifs en lien avec la pandémie.

    Retour au service de garde après le confinement de mars 2020

    La majorité des enfants qui fréquentaient un service de garde avant le confinement de mars 2020 y étaient retournés après le confinement (84 %).

    16 % des enfants ne sont pas retournés dans leur service de garde après le confinement. 

    Plusieurs raisons ont été évoquées par les parents pour expliquer cette situation. Seule la principale raison a été recueillie dans cette enquête.

    Pourquoi les enfants ne sont-ils pas retournés à leur service de garde?

    * Coefficient de variation entre 15 % et 25 %; interpréter avec prudence.

    Temps de garde avant et après le confinement de mars 2020

    Parmi les enfants qui fréquentaient un service de garde avant le confinement de mars 2020, 21 % passaient moins d’heures en service de garde par semaine en 2021, alors que 5 % y passaient plus d’heures.

    Des changements dans le nombre d’heures par semaine passées en services de garde par les enfants ont été observés selon le régime de travail des parents. La proportion d’enfants qui passaient moins d’heures par semaine en service de garde en 2021 comparativement à mars 2020 est plus élevée parmi les enfants qui vivent dans une famille où un seul des deux parents travaillait à temps plein (29 %) ou encore dans une famille où les deux parents (ou le parent seul) travaillaient à temps partiel ou ne travaillaient pas (28 %).

    Pour des informations sur la précision des estimations et les tests statistiques, référez-vous au tableau de données (XLSX, 9,70 Ko).

    Le fait que les parents travaillaient à l’extérieur ou étaient en télétravail à l’hiver et au printemps 2021 est aussi associé à un changement dans le nombre d’heures de garde hebdomadaire des enfants. La proportion d’enfants qui passaient moins d’heures par semaine en service de garde en 2021 qu’en mars 2020 est plus élevée parmi les enfants qui vivent dans une famille où :

    • un seul des deux parents travaillait uniquement à l’extérieur de la maison (23 %);
    • les deux parents (ou le parent seul) étaient en télétravail en partie ou en totalité ou ne travaillaient pas (28 %).

    Pour des informations sur la précision des estimations et les tests statistiques, référez-vous au tableau de données (XLSX, 9,06 Ko).

    Absentéisme en raison de la pandémie

    Près de trois enfants sur dix (29 %) se sont absentés de leur service de garde dans les 4 semaines précédant l’enquête en raison de l’arrêt de travail d’un de leurs parents lié au confinement, d’une éclosion de COVID-19 ou de tout autre motif lié à la pandémie.

     

    À propos de l’EQAUSG

    L’ Enquête québécoise sur l’accessibilité et l’utilisation des services de garde 2021 (EQAUSG), réalisée par l’Institut de la statistique du Québec pour le compte du ministère de la Famille, vise à dresser le portrait de l’accessibilité des services de garde et de leur utilisation par les familles québécoises ayant des enfants de 5 ans et moins. Bien que la population visée corresponde aux enfants, ce sont leurs parents qui ont répondu au questionnaire. Au total, 13 138 parents d’enfants d’âge préscolaire ont participé à cette enquête, qui s’est déroulée entre les mois de février et de juin 2021 et qui portait sur des situations survenues depuis la naissance de l’enfant.

    Les résultats complets de l’EQAUSG 2021 seront publiés à l’automne 2022.