Obtention d’un diplôme universitaire

    Au Québec, pour les jeunes de 29 ans ou moins, le taux d’obtention d’un diplôme de baccalauréat 6 ans après l’inscription est resté stable entre la cohorte de nouveaux inscrits de 2005 et celle de 2015, un peu au-dessus de 80 %. Tout au long de la période, les femmes affichent un taux de diplomation supérieur d’environ 7 points de pourcentage à celui des hommes.

    Le taux de diplomation à la maîtrise 4 ans après l’inscription a augmenté entre la cohorte de nouveaux inscrits de 2005 (74 %) et celle de 2017 (82 %). Comme pour le baccalauréat, les femmes ont un taux de diplomation supérieur à celui des hommes. Cependant, l’écart n’est pas aussi prononcé et fluctue dans le temps (entre 1 et 5 points de pourcentage, selon l’année).

    Au doctorat, le taux de diplomation après 8 ans varie selon l’année d’inscription, mais semble suivre une légère tendance à la hausse. Il est de 69 % pour la cohorte de nouveaux inscrits de 2013, comparativement à 66 % pour celle de 2005. Les hommes affichent un taux de diplomation supérieur à celui des femmes pour les cohortes de nouveaux inscrits de 2005 à 2012; la situation inverse est observée pour la première fois pour la cohorte de 2013.

    Notes méthodologiques

    Concepts et définitions

    Le taux d’obtention d’un diplôme universitaire porte sur la réussite d’un programme de grade universitaire (baccalauréat, maîtrise et doctorat). Il mesure le nombre d’étudiants diplômés au cours d’une période donnée, par rapport à l’ensemble des étudiants initialement inscrits dans le programme. Par exemple, le calcul du taux d’obtention d’un diplôme au baccalauréat de la cohorte de 2011 s’effectue sur la base du nombre d’étudiants ayant eu leur diplôme au terme de l’année civile 2017, par rapport à l’ensemble des étudiants nouvellement inscrits en 2011.

    Image présentant l'équation du calcul.

    Les nouveaux inscrits à temps plein au trimestre d’automne sont le point de départ du suivi longitudinal. Ce dernier s’effectue sur une période différente selon le grade, soit 6 ans (18 trimestres) au baccalauréat, 4 ans (12 trimestres) à la maîtrise et 8 ans (24 trimestres) au doctorat. Les étudiants inscrits comme étudiants libres sont exclus du calcul, car ils ne cherchent pas nécessairement à obtenir un grade.

    Pour plus de renseignements, consulter le document de référence suivant : Taux d’obtention d’un diplôme universitaire – Baccalauréat, maîtrise et doctorat (PDF, 625 Ko).

    Dernière mise à jour : 29 novembre 2022