• Statistics
  • The Institut
  • Surveys
    Go back to document

    Circular economy: material flows

    Indicateur 6 - Émissions de gaz à effet de serre

     

    Émissions de gaz à effet de serre, Québec, 2009-2019

    Émissions de gaz à effet de serre, Québec, 2009-2018

    Source : Statistique Canada, Compte physique de flux des émissions de gaz à effet de serre, tableau 38-10-0097-01. Données révisées.

     

    Tableau détaillé : Émissions de gaz à effet de serre, Québec, 2009-2019

     

    Définition

    Émissions de gaz à effet de serre (GES) : Émissions de dioxyde de carbone (CO2), de méthane (CH4) et d’oxyde nitreux (N2O) des industries, des administrations publiques, des institutions et des ménages. Les émissions exprimées en équivalents dioxyde de carbone (éq. CO2) sont estimées sur la base de deux indices de potentiel du réchauffement mondial : 25 pour le méthane et 298 pour l’oxyde nitreux.

    Les sources d’émissions prises en compte sont : la combustion des combustibles fossiles et de la biomasse, l’utilisation de combustibles fossiles à des fins autres que la combustion, les procédés industriels, les sols agricoles, le fumier du bétail et la fermentation entérique.

     

    Intensité industrielle directe de gaz à effet de serre (émissions de GES par dollar de valeur ajoutée selon l’industrie), Québec, 2009-2019

    Intensité industrielle directe de gaz à effet de serre (émissions de GES par dollar de valeur ajoutée selon l’industrie), Québec, 2009-2018

    Sources : GES : Statistique Canada, Compte physique de flux des émissions de gaz à effet de serre, tableau 38-10-0097-01. Adapté par l'Institut de la statistique du Québec. Données révisées.
    PIB : Statistique Canada, Comptes économiques provinciaux et territoriaux. Adapté par l'Institut de la statistique du Québec.

     

    Tableau détaillé : Intensité industrielle directe de gaz à effet de serre (émissions de GES par dollar de valeur ajoutée selon l’industrie), Québec, 2009-2019

     

    Émissions directes de gaz à effet de serre des ménages par habitant, Québec, 2009-2019

    Émissions directes de gaz à effet de serre des ménages par habitant, Québec, 2009-2018

    Sources :
    GES : Statistique Canada, Compte physique de flux des émissions de gaz à effet de serre, tableau 38-10-0097-01. Données révisées.
    Population : Institut de la statistique du Québec.
    Compilation : Institut de la statistique du Québec.

     

    Tableau : Émissions directes de gaz à effet de serre des ménages par habitant, Québec, 2009-2019

    Indicateur 7 - Quantité de matières résiduelles générées

     

    Matières résiduelles générées, Québec, 2008-2018

    Matières résiduelles générées, Québec, 2008-2018

    Source : Statistique Canada, tableaux 38-10-0032-01 et 38-10-0033-01. Adapté par l'Institut de la statistique du Québec.

     

    Tableau détaillé : Quantité de matières résiduelles générées, Québec, 2008-2018

     

    Définition

    Les matières résiduelles générées sont composées des matières résiduelles solides non dangereuses de source résidentielle et non résidentielle, que ces matières soient récupérées ou éliminées.

    Les matières résiduelles éliminées comprennent les matières résiduelles envoyées dans des sites d'enfouissement, dans des incinérateurs ou dans des installations qui produisent de l'énergie à partir des matières résiduelles.

    Les matières récupérées comprennent les matières recyclables soit le papier journal, le carton et le carton pour boîtes, les fibres cellulosiques mélangées, le verre, les métaux ferreux, le cuivre et l’aluminium, les métaux mélangés, les électroménagers, le matériel électronique, les matières plastiques, les pneus, les matières résiduelles provenant de la construction, de la rénovation et de la démolition, les matières organiques et les autres matières.

    Les matières récupérées ne sont pas toutes valorisées. Ainsi, les matières récupérées qui sont contaminées sont finalement rejetées.

    Indicateur 8 - Intensité des matières résiduelles

     

    Intensité des matières résiduelles, Québec, 2008-2016

    Intensité des matières résiduelles, Québec, 2008-2016

    Sources : Matières résiduelles générées : Statistique Canada (SC), Enquête sur l’industrie de la gestion des déchets secteur des administrations publiques et secteur des entreprises.

    PIB : Statistique Canada (SC), Comptes économiques provinciaux et territoriaux. Adapté par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

     

    Tableau détaillé : Intensité des matières résiduelles, Québec, 2008-2016

     

    Définition

    L'intensité des matières résiduelles est le rapport entre les quantités de matières résiduelles générées et le PIB nominal au prix du marché.

    Les matières résiduelles générées sont composées des matières résiduelles solides non dangereuses de source résidentielle et non résidentielle, que ces matières soient récupérées ou éliminées.

     

    Matières résiduelles générées par habitant, Québec, 2008-2016

    Matières résiduelles générées par habitant, Québec, 2008-2016

    Sources:Matières résiduelles générées : Statistique Canada, Enquête sur l’industrie de la gestion des déchets – secteur des administrations publiques et secteur des entreprises. Adapté par l'Institut de la statistique du Québec.
    Population : Statistique Canada, Estimations de la population (septembre 2019). Adapté par l'institut de la statistique du Québec.

     

    Tableau : Matières résiduelles générées par habitant, Québec, 2008-2016

     

    Variation sur deux ans des matières résiduelles générées, de la population et du PIB, Québec, 2010-2016

    Variation sur deux ans des matières résiduelles générées, de la population et du PIB, Québec, 2010-2016

    Sources:
    Matières résiduelles générées : Statistique Canada, Enquête sur l’industrie de la gestion des déchets – secteur des administrations publiques et secteur des entreprises. Adapté par l'Institut de la statistique du Québec.
    PIB : Statistique Canada, Comptes économiques provinciaux et territoriaux. Adapté par l'Institut de la statistique du Québec.
    Population : Statistique Canada, Estimations de la population (septembre 2019). Adapté par l'institut de la statistique du Québec.

    Note :       1. Le PIB utilisé pour calculer les variations d'une période à l'autre est le PIB réel en dollars de 2012. Il n'est pas affecté par les variations de prix.

     

    Tableau : Variation sur deux ans des matières résiduelles générées, de la population et du PIB, Québec, 2010-2016

    Indicateur 9 - Part des matières récupérées sur le potentiel de matières recyclables générées

     

    Part des matières récupérées sur le potentiel de matières recyclables générées, secteur résidentiel, Québec, 2006-2007, 2010, 2012-2013 et 2015-2017

    Part des matières récupérées sur le potentiel de matières recyclables générées, secteur résidentiel, Québec, 2006-2007, 2010, 2012-2013 et 2015-2017

    Source : RECYC-QUÉBEC, Caractérisation des matières résiduelles du secteur résidentiel au Québec 2006-2007, Caractérisation des matières résiduelles du secteur résidentiel 2010, Caractérisation des matières résiduelles du secteur résidentiel 2012-2013, Caractérisation des matières résiduelles du secteur résidentiel. Résultats 2015-2017.

     

    Tableau détaillé : Part des matières récupérées sur le potentiel de matières recyclables générées, matières issues de la collecte sélective, secteur résidentiel, Québec, 2006-2007, 2010, 2012-2013 et 2015-2017

     

    Définition

    La part des matières récupérées sur l’ensemble des matières recyclables générées se calcule pour les matières issues de la collecte sélective du secteur résidentiel, telles que le papier et le carton, le verre, le métal et le plastique. Les matières récupérées ne sont pas toutes valorisées. Ainsi, les matières récupérées qui sont contaminées sont finalement rejetées.

    Les matières résiduelles générées sont composées des matières résiduelles solides non dangereuses, de source résidentielle, que ces matières soient récupérées ou éliminées.

    Indicateur 10 - Part des matières récupérées sur le total des matières résiduelles générées

     

    Part des matières récupérées sur le total des matières résiduelles générées, Québec, 2008-2016

    Part des matières récupérées sur le total des matières résiduelles générées, Québec, 2008-2016

    Source : Statistique Canada, tableaux 38-10-0032-01 et 38-10-0033-01. Adapté par l'Institut de la statistique du Québec.

     

    Tableau : Part des matières récupérées sur le total des matières résiduelles générées, Québec, 2008-2016

     

    Définition

    Les matières récupérées comprennent les matières recyclables, soit le papier journal, le carton et le carton pour boîtes, les fibres cellulosiques mélangées, le verre, les métaux ferreux, le cuivre et l’aluminium, les métaux mélangés, les électroménagers, le matériel électronique, les matières plastiques, les pneus, les matières résiduelles provenant de la construction, de la rénovation et de la démolition, les matières organiques et les autres matières.Les matières récupérées ne sont pas toutes valorisées. Ainsi, les matières récupérées qui sont contaminées sont finalement rejetées.

    Les matières résiduelles générées sont composées des matières résiduelles solides non dangereuses de source résidentielle et non résidentielle, que ces matières soient récupérées ou éliminées.

    Les matières résiduelles éliminées comprennent les matières résiduelles envoyées dans des sites d'enfouissement, dans des incinérateurs ou dans des installations qui produisent de l'énergie à partir des matières résiduelles.